C'est en 2001 au sein de la bouillonnante Angleterre que Swear vit le jour. Ce label porte à lui seul toute la créativité et l'inventivité si particulières à toutes les marques qui surgissent des rues de Londres. Peut-être est-ce le fait de vivre sur une île, d'avoir l'habitude ancestrale de devoir tout apporter à sa communauté malgré les guerres ou les aléas climatiques, toujours est-il que les designers anglais portent en eux une force créatrice concentrée qui allie tradition et pure folie. C'est exactement ce que l'on aime et cette enseigne va nous chausser en s'inspirant des rebelles, des ex-punks, des rockeurs de garage. Une patte originale et nerveuse nous attend donc et nous n'allons pas nous en plaindre, bien au contraire !

Swear jure que la chaussure masculine peut être mordante et classe

On est tombés sous le charme de ces chaussures hybrides qui croisent décontraction et élégance, nervosité et style, provocation et classicisme. Nous avons enfin droit à autre chose que les baskets montantes basiques que l'on porte avec nos jeans skinny. Les codes sont redessinés, le chino se casse sur des chaussures imprimées à lacets quand on ose les baskets montantes revisitées avec un sweat zippé à capuche pour un côté urbain ultra tendance. Les couleurs osent se prendre au sérieux en s'imposant sur des articles trop souvent fades. La marque s'associe avec Six London, un studio de création spécialisé dans la chaussure et qui apporte son expertise pour des modèles absolument parfaits une fois finis. Jose Neves, le père du label, est également l'un des membres de ce studio londonien.