Autour des casquettes King Apparel, c'est tout une philosophie de vie qui s'exprime. Musique, sport et design, toute la culture de rue accompagne les créations streetwear de la marque anglaise. Dans un esprit typique de l'est londonien aussi branché qu'efficace, ses stylistes collaborent autant avec des jeunes musiciens que des fabricants de chapeaux de renom.

King Apparel, un label qui joue très bien de son indépendance

Pour bien comprendre l'esprit qui se dégage autour des casquettes de la marque, il faut se rappeler d'où elle vient. Tout commence en 2003 dans de simples chambres à l'Est de Londres. Un groupe de jeunes souhaite concurrencer les marques américaines en créant leur collection de casquettes streetwear. Qui mieux que des natifs du quartier de Stratford pour se lancer ? À deux pas des stades olympiques et des universités, l'effervescence de la jeunesse anglaise se joue dans la rue. Connaissant la valeur d'une journée de dur travail, ils multiplient les jobs, économisent et obtiennent leur premier soutien financier. L'aventure débute, vite rejoint par des jeunes musiciens puis par des fabricants experts. Les règles n'ont pas changé malgré le succès : concevoir des casquettes streetwear en quantités limitées.

Des casquettes streetwear qui exploitent intelligemment les matières

Nous apprécions évidement la créativité de la marque londonienne. Les casquettes se multiplient pour accompagner toutes nos tenues streetwear. Une séance de sport ou un festival de musique en vue ? La casquette en coton et à six pans s'impose avec une très large visière. Pour accompagner notre chemise à carreaux et nos desert boots, nous optons pour une casquette en cuir, plus chic. L'hiver, il suffit de la choisir en laine et viscose pour garder la tête au chaud.

Page associées