Afin de vous proposer le meilleur service possible, Zalando utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

×J’accepte.

Service client GRATUIT 0800 740 357

Livraison et Retour GRATUITS

Satisfait ou remboursé sous 30 jours

×
Mes préférés
Mon panier 0
© Fashion Agony
Tendance

Néoprène-temps

À prononcer avec l’accent du sud pour comprendre l’idée… Non ? Peu importe. La chose à retenir : le néoprène sera la matière de la nouvelle saison ! Et pour être pile dans la tendance, on le choisit dans des tons pastel. Le secret pour éviter de ressembler à une guimauve réside dans la coupe : elle doit être structurée afin de radicaliser le look. On s’inspire de la blogueuse ukrainienne, Nina Huk, qui porte cette pièce avec une tenue entièrement blanche : une robe courte pour elle, un pantalon large et un top pour nous. Accessoires brillants et boucles d’oreille sont les bienvenus !

25 mars, Sara Bongiovanni

© Pierre et Gilles
Évènement

Expo Jean Paul Gaultier

Après avoir conquis près d’un million et demi de visiteurs dans le monde, l’exposition consacrée à Jean Paul Gaultier pose ses valises au Grand Palais à Paris du 1er avril au 3 août 2015. Retraçant le parcours de « l’enfant terrible de la mode » depuis ses débuts dans les années 70 à sa carrière actuelle, cette rétrospective est une création à part entière avec la présentation de 175 ensembles accessoirisés de Haute Couture et de Prêt-à-porter, des photographies de mode, des croquis, des costumes de scène ou encore des extraits vidéos… Une histoire de la mode en filigrane à découvrir de toute urgence !

Léa Estruch, 23 mars

Coup de Coeur

La barre au front

Non, on ne parle pas ici d’exercice de musculation, mais bien du nouveau modèle de lunette signé Emporio Armani. Le designer italien arrive pile au beau moment et nous aide à protéger nos yeux avec style contre le soleil des beaux jours. Plus besoin de faire la grimace pour apercevoir quelque chose lorsque vous dégustez votre cappuccino en terrasse ! Ces lunettes vont avec tout et particulièrement bien avec un rouge à lèvres rouge pour une allure femme fatale.

24 mars, Constanze Bilogan

Coup de Coeur

Tout en brillance

Elles sont à s’en retourner dans la rue ! Le premier pas que l’on fera dans le printemps sera « glamour glitter » ou ne sera pas. On aime la modernité de cette paire signée Zign qui rassemble toutes les tendances en un seul modèle : nuances métalliques chatoyantes et semelles crantées, épaisses et blanches. En avant toute !

23 mars, Constanze Bilogan

© Life of Boheme
Tendance

Le bon bout(on)

On adopte sans hésiter la mini-jupe boutonnée ! Qu’elle soit en denim, en toile, en cuir lisse ou suède : elle deviendra la pièce mode de votre vestiaire pour la nouvelle saison. Pile dans la tendance, ce classique des années 70 se choisit de forme trapèze pour une allure faussement sage et résolument féminine. On la porte avec des bottines ou des sandales à talons pour élancer la silhouette, un t-shirt sobre ou un pull fin comme Marta Cygan du blog « Life of Boheme » (@lifeofboheme), plus casual, ou encore une blouse pour un look sexy et ingénu !

20 mars, Gallianne Chateaux

© Getty Images
Coup de Coeur

Le sac bisou

Ce printemps, le sac noir restera au placard, on passe à la teinte au-dessus. Aperçu dans la rue pendant les semaines de la mode, le sac compact et coloré est notre coup de cœur de la saison. On ne peut y résister. Le sac Edie de Lulu Guinness est le modèle élégant qui ira avec toutes les tenues possibles : casual en jean et t-shirt ou habillée avec une robe de cocktail. Le seul mot d’ordre : la couleur !

19 mars, Elseline Tolhoek

© Getty
FLASHBACK

À l’heure

Il est grand temps de s’offrir la montre idéale, celle qui est faite pour vous et qui ne vous donnera jamais envie d’aller lire l’heure ailleurs. Pourquoi ne pas miser sur un modèle intemporel comme celui de l’icône sixties Françoise Hardy ? Pour une montre qui dure et traverse les tendances, jouez la carte de la sobriété et optez pour un bracelet en cuir noir ou marron à détails or ou argent. La touche chic : on évite l’accumulation de bracelets ethniques et colorés autour de la montre qui fait perdre en élégance. Vive le poignet minimal !

18 mars, Léa Estruch

TENDANCE

Hybride

Mi-bottines, mi-sandales : le centaure de la chaussure débarque dans notre vestiaire ! Les bottines à découpes façon sandales laissent apparaitre le bout des orteils et découvrent le talon. Parfait pour la mi-saison où le temps et les températures ne sont pas assez convaincants pour découvrir nos jambes et nos pieds encore pâles ! La méthode : on porte ces chaussures avec une robe et des collants noirs ou colorés, mais toujours opaques ou bien avec la très tendance jupe culotte et des chaussettes à détails : dentelles, paillettes, imprimées... Le mot d’ordre : amusez-vous !

17 mars, Amanda Valle

© Desigual
Coup de Coeur

Club Tropicana

Prête pour les vacances ? Nous aussi ! Mais pas besoin de s’éloigner pour sentir le parfum des fleurs du sud. Grâce à la nouvelle tendance, on y parvient en restant à la maison, en associant cette robe aux motifs des Caraïbes à des pièces unies comme par exemple une veste et des mocassins blancs. Pour l’option « Calypso Pop», on n’oublie pas de mettre dans notre valise des lunettes de soleil et de l’eau de coco !

16 mars, Michelle Wenzel

© Getty
Tendance

Python mania

Après le léopard, le zèbre ou le tigre, c’est le motif python qui nous inspire depuis plusieurs saisons. De la sobriété BCBG à l’opulence seventies, il instaure une touche exotique et branché à notre look. On succombe à la tendance en adoptant l’esprit serpent avec légèreté comme Kate Moss qui relève sa petite robe noire avec un manteau imprimé reptile. Les moins audacieuses miseront sur les accessoires snake qui insuffleront un soupçon d’aventure très désirable pour le printemps. Alors, le python va-t-il vous coller à la peau ?

13 mars, Léa Estruch

© Getty Images
FLASHBACK

Á contre-courant

Démodée ? Sûrement pas ! La veste en cuir est là, encore et toujours. À l’époque de Marlon Brando, en 1953, elle était considérée comme l’uniforme des gros bras. Depuis les cool kids comme Drew Barrymore ne l’ont plus quittée. Dans les années 80, l'actrice savait déjà comment porter cette veste pour une allure rock et sexy : short en jean taille haute, t-shirt blanc simple, boots de motards et rouge à lèvres rouge.

12 mars, Elseline Tolhoek

© Alexandre Giannoulatos
JOURNAL

LAST MINUTE

Après New York, Londres, Milan, c’est maintenant au tour de Paris de clôturer cette fameuse semaine de la mode. Une journée qui promet d’être forte en émotions avec le défilé Louis Vuitton ou encore Miu Miu… Pour cette dernière journée Chloé de Trogoff, journaliste mode, a opté pour un look chic tout en noir. Elle twiste une robe à la coupe simple avec une ceinture bijou qui marque la taille. Les bottines à talons permettent d’élancer sa silhouette tout en restant confortable et pratique. Le détail : la pochette argentée qui réveille cette tenue d’apparence classique.

11 mars, Gallianne Chateaux

© Nike
Évènement

Dépassez-vous!

Si vous pouvez marcher, vous pouvez aussi courir. C’est avec cette annonce que Nike fait appel à notre esprit sportif et nous invite à la Nike Women’s 10 km. Une course de 10 km donc, qui aura lieu dans les rues de Paris le 7 juin prochain. Cela nous laisse le temps de nous préparer avec les cours « We Run Paris » organisés par la marque elle-même. Vous êtes prêtes ? Alors inscrivez-vous ici. On sera là pour vous soutenir !

9 mars, Ulrike Stolpe

© Getty images
Petit Prix

Au soleil!

Les premiers rayons de soleil arrivent, c’est le moment pour nous de ressortir notre paire de lunettes. Enfin ! Colorées, extravagantes, rondes ou forme papillon, l’important c’est qu’elles nous correspondent. On aime particulièrement celles de Candela Novembre, notre it-girl préférée. Une version qui sort du lot, comme la paire de chez Jeepers Peepers, qui allie design et petit prix ! Que demander de plus ?

4 mars, Amanda Valle

© G-Star RAW
Coup de cœur

Au choix

Moulant et sexy ou large et relaxe ? Court ou long ? Brut ou plutôt délavé ? En termes de style chacune à sa préférence, mais il s’agit toujours de la même matière : le jean est un must-have. Derrière cette déclaration se cache G-Star RAW et sa large gamme de jeans aux différents styles de la collection printemps - été. Notre favori : le short au look « usé ».

3 mars, Ulrike Stolpe

© Getty Images
TENDANCE

WANTED

Pièces maîtresses du défilé Burberry Prorsum, les franges s’imposent sur les silhouettes élégantes à la dégaine seventies. Sur les sacs, boots, vestes ou robes, en daim de couleur marron ou noir, les franges apportent incontestablement la touche de bohème qui manquait à notre vestiaire. Cette tendance souffle un vent de Far West et fait de nous la Pocahontas urbaine que nous avons toujours rêvé d’être.

2 mars, Gallianne Chateaux

© Getty Images
Coup de cœur

Robe ou chemise?

Pourquoi choisir ! Pas de prise de tête le matin pour trouver sa tenue du jour, avec la robe chemise, c’est simple et pratique ! Martin Margiela a d’ailleurs dédié sa collection printemps - été 2015 aux robes chemises en proposant des modèles graphiques et ultra-féminins. Petite astuce : mettez l’accent sur votre taille avec une jolie ceinture !

26 février, Sara Bongiovanni

© Getty Images
Tendance

BEST OF Londres

La semaine de la mode londonienne en un tweet ? Les années 70 arrivent en force à coup de franges en suède chez Burberry Prorsum et pantalons évasés chez Eudon Choi. Pour l'hiver prochain, les couleurs seront tout sauf fades. Les imprimés graphiques sont presque fluorescents chez Jonathan Saunders ainsi que chez Roskanda. Christopher Kane présente des looks color block pendant que le tartan envahit les podiums de House of Holland. Quant aux silhouettes du défilé David Koma et aux maxi capes de Simone Rocha, elles sont certes plus conceptuelles mais pas moins féminines. Voilà un résumé des meilleures tendances en moins de 140 caractères !

25 février, Sara Bongiovanni

© Getty Images
ACTU MODE

Le favori des rappeurs

LL Cool J en a fait la tendance des années 90, Rihanna la perpétue. Et oui, il s’agit bien du bob. Heureusement, vous ne devez pas nécessairement être une princesse du Rn’b pour porter ce chapeau avec style. Ce printemps, combinez le avec t-shirt basique, un bomber et des baskets pour une allure urbaine.

24 février, Elseline Tolhoek

© Getty Images
FLASHBACK

Un classique

C’est en 1850 que Thomas Burberry sort la première version du trench à l'origine conçu comme un nouvel imperméable pour les officiers britanniques. L’armée a toujours été une source d’inspiration pour le monde de la mode et ce manteau est très rapidement devenu la nouvelle pièce préférée des stars de cinéma comme Marlene Dietrich, Audrey Hepburn ou encore Meryl Streep. Sans hésiter, nous pouvons dire que le trench beige est désormais un indispensable dans notre garde-robe.

20 février, Elseline Tolhoek

© Pepe Jeans
Coup de cœur

Oh là là, Lola!

« When I wake up in the mornin' light I pull on my jeans and I feel all right », c’est ce que nous susurre le chanteur David Dundas, et on ne peut pas être plus d’accord. En particulier s’il s’agit du jean Lola de la marque Pepe Jeans. Grâce à sa composition 100% denim stretch, ce jean est une seconde peau. Il épouse parfaitement nos formes et nous dessine une silhouette à tomber.

19 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
L’actu mode

Viktor & Rolf arrêtent

Retour aux sources pour le duo néerlandais, Viktor & Rolf a décidé de se concentrer uniquement sur la Haute-Couture, parfums et lunettes. Sentiment de déjà vu ? C’est en effet pour les mêmes raisons que le designer Jean-Paul Gaultier avait décidé d’arrêter sa collection de prêt-à-porter. Pression financière, rythme intense et difficile à tenir, repositionnement de marque : les arguments sont divers. Viktor Horsting et Rolf Snoeren avaient commencé avec la Haute-Couture et avaient ensuite créé une ligne de prêt-à-porter féminin en 2000. Ils présenteront en mars leur dernière collection et fermeront leur flagship parisien l’année prochaine. Les créateurs avaient surpris le public en janvier avec un défilé de Haute-Couture très bucolique. Une collection colorée inspirée par Van Gogh qui a apporté un vent de fraîcheur sur les podiums : un bon présage pour l’avenir !

18 février, Gallianne Chateaux

© Vans
Coup de cœur

Le style #38

Le modèle de Vans classique des années 1978, mieux connu sous le nom de Sk8-Hi, a soufflé jusqu’à aujourd’hui un vent californien dans le monde entier avec les iconiques « sidestripes » : les fameuses bandes sur les côtés. Pas besoin d’avoir un skateboard sous les pieds pour avoir l’air cool. Ici l’association d’un jean usé et retroussé et d’une chemise classique un peu large avec ces baskets blanches en toile sera amplement suffisante !

17 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Tendance

Freestyle

Retrousser ses manches tout le monde le peut, les filles à la mode comme Helene Christensen les enlèvent complétement ! Ce bout de tissu manquant fait du simple blazer une pièce mode pointue. Portée ouverte, cette veste apporte à l’ensemble top et pantalon cigarette une touche élégante. En soirée, elle s’impose comme l’alternative androgyne avec une robe noire.

16 février, Amanda Valle

© Desigual
Coup de Cœur

Une partie de bowling ?

Soyons honnêtes : une femme sans sac est comme un poisson hors de l’eau : dans le pétrin ! Nous ne nous lasserons probablement jamais de cet accessoire que nous jugeons indispensable. Repéré : le sac bowling de la marque Desigual. Alors que le mélange de cuir et denim aux imprimés ethniques nous apportent un peu de couleurs dans cet hiver gris et triste, son format compacte mais pas trop nous permet de ranger tout ce dont nous avons besoin la journée. On dit strike !

13 février, Michelle Wenzel

 
Évènement

Saint Valentin

« La lingerie ne doit pas confortable, mais uniquement sexy », voici le mantra de Catherine Deneuve et nous ne pouvons que l’approuver lors de cette période de Saint Valentin. Avec sa ligne de sous-vêtements ultra féminins, la marque Hunkemöller fait de n’importe quelle femme une séductrice hors pair. Pour le grand soir, on assortie le soutien-gorge push up Rosalyn aux motifs floraux très romantiques avec la culotte du même ensemble : une silhouette sexy assurée !

10 février, Ulrike Stolpe

© Marc O’Polo
Coup de cœur

Un peu de douceur

Bien qu’on adore les jeans slim avec des escarpins, certains jours, rien ne vaut un bon look cosy pour nous réconforter des dures péripéties de la vie. Notre pièce préférée pour une tenue confortable et cocooning : ce cardigan en laine XXL de la collection printemps de la marque Marc O’Polo. On l’associe avec un pantalon et un sous-pull, le tout ton sur ton pour une allure douce et délicate qui contraste avec le style rustique de ce gros gilet.

10 février, Ulrike Stolpe

 
PETIT PRIX

Un printemps en 3D

La nouvelle saison frappe déjà à la porte de notre placard : laissons-là entrer ! Les couleurs vives et les motifs floraux font de ce short une pièce parfaite pour lutter contre la mélancolie du mois le plus froid de l'année. On le combine avec des collants noirs opaques et un pull rouge. Pour une allure un peu plus urbaine, on le porte avec un bomber et des derbies.

5 février, Sara Bongiovanni

© Topshop
Coup de cœur

UNE INFLUENCE 70'S

Pour la campagne printemps - été de Topshop, Cara Delevingne suit les traces d'icônes de mode des années soixante-dix comme Veruschka ou encore Jane Birkin. La nouvelle collection s’est en effet concentrée sur des pièces typiques de cette période : jeans évasés, robes et tuniques aériennes. Ce modèle au décolleté lacé se porte seul en été, mais on peut aussi le mettre dès maintenant sur un pull à col roulé avec un jean et des boots compensées.

4 février, Ulrike Stolpe

© portablepackage.com
Dresscode

Toujours plus cool

Conservateur, élitiste… ça c’était avant. Le look preppy peut être différent et c’est ce que nous prouve la blogueuse Irina Lakicevic de « portablepackage.com ». L’association du jean skinny avec les baskets retro Gazelle d’Adidas donne au blazer traditionnel à l’apparence très stricte un côté plus urbain et apporte une touche de légèreté à la silhouette.

3 février, Ulrike Stolpe

© Kristian Löveborg
Tendance

Superposition 2.015

Jupe ou robe sur pantalon ? On a déjà vu ça au début des années 90, non ? Et bien des marques comme Carin Wester et Stylein ont remis ce style à l’ordre du jour pendant la semaine de la mode de Stockholm. Toutefois ce look s’éloigne du mouvement « grunge » pour s’orienter vers un minimalisme scandinave représenté par des lignes épurées et des couleurs lumineuses. La nouvelle silhouette : une jupe droite sur un pantalon classique.

30 janvier, Ulrike Stolpe

© Getty Images

Les anges en maillot (de foot)

Pas d’Amérique sans Super Bowl ! Sport et loisir sont réunis pour un moment des plus spectaculaires, attendus par des millions de personnes. Le Super Bowl est un évènement : c’est incontestable. Et cette année, c’est aux femmes de prendre le relais : les anges de Victoria Secret enfilent maillots, casques et crampons pour disputer un match sous la direction d’Adriana Lima, capitaine d’équipe. Une campagne publicitaire réalisée à l’occasion de la Saint-Valentin et qui sera diffusée lors de la mi-temps, juste avant le show de Katy Perry. Les filles, rendez-vous le 1er février !

28 janvier, Amanda Valle

© Getty Images
DRESSCODE

À l’aise au bureau

Lacoste, Céline, Stella McCartney… Autant de créateurs qui nous prouvent que les jeans skinny sont à mettre au placard. Les pantalons Palazzo ou pantalons larges s’imposent désormais comme l’alternative aux slims. En accentuant le volume au niveau des jambes il marque votre taille et apporte incontestablement une touche d’élégance à votre look. Au bureau, on l’associe avec un t-shirt basique, une veste oversize et des baskets blanches pour une allure plus sportive.

28 janvier, Elseline Tolhoek

© Getty Images
PETIT PRIX

Toutes en... rayures !

On les a aimées en version horizontale sur les marinières, cette saison les rayures se relèvent ! Elles se veulent classiques en lignes fines sur les pantalons ou les jupes. D’après la silhouette de Costume National, les tenues d’Eudon Choi ou encore celles de Rag & Bone : la saison prochaine la tendance est au total look. La jupe crayon de chez Vero Moda est vraiment une affaire. On la porte avec une paire de bottes pour un look chic et facile.

27 janvier, Sara Bongiovanni

© Getty Images
CITATION DE LA SEMAINE

Kristen Stewart

« Je suis folle de mon chat. Nous avons une véritable relation fusionnelle à la Bella et Edward. Je vais finir par devenir la vieille dame aux chats. » D’ici là, Kristen Stewart a encore beaucoup de projets : elle partage l’affiche du nouveau film « Still Alice » avec Julianne Moore et est pour l’instant assez occupée à gérer les gros titres que provoque sa toute nouvelle relation amoureuse avec son assistante Alicia Cargile. Que M. Chat ne soit surtout pas jaloux…

26 janvier, Janine Pätzold

© 2014 Twentieth Century Fox
CITATION DE LA SEMAINE

Reese Witherspoon

« Si quelque chose a l’air effrayant ou horrible, je vais probablement le faire » aussitôt dit, aussitôt fait. Dans le film « Wild », Reese Witherspoon efface cette image de fille fleur bleue et livre le portrait d’une ex-junkie, qui essaie de se reconstruire en partant faire un périple de 1800 km en solitaire. C’est ce qu’a vécu Cheryl Strayed en 1995, l’auteure du livre sur lequel le film est basé.

22 janvier, Michelle Wenzel

© Getty Images
PETIT PRIX

On aperçoit la lumière

Très nettement remarquée sur les podiums, la tendance de la prochaine saison sera le beige clair. De Miu Miu à Hermès en passant par Victoria Beckham, les nuances de beige étaient bien présentes dans les collections printemps-été. Pour dynamiser un look qui peut très vite devenir trop classique voire ennuyeux, on n’hésite pas à mélanger des matières plus sophistiquées. On s’inspire de la tenue vue sur le défilé Rochas : parfait exemple à suivre pour un look tendance. Pour les petits budgets, nous vous recommandons la blouse de Vero Moda : stylé et accessible !

23 janvier, Iris Molenaar

© Getty Images
Petit prix

Sac seau !

L'été est bien bien loin mais nous gardons des souvenirs de la plage sous la forme d’un accessoire fabuleux ! Le sac seau sera la star de la prochaine saison. Notre couleur préférée? Bleu pétrole. Si vous êtes déjà dans l'ambiance du printemps, adoptez le look en ton sur ton comme chez Tod. Pour les plus frileuses, nous suggérons une tenue toute noire avec un pull à col roulé et une jupe midi pour mettre en évidence le sac.

21 janvier, Sara Bongiovanni

 
Coup de coeur

Pour des courbes parfaites

Tout simplement indispensable : le soutien-gorge push-up de la ligne Body Make Up de Triumph vous offre un décolleté pigeonnant grâce à sa forme et flatte vos courbes. Agréables au contact de la peau et très confortable grâce à un mélange de trois matières, il ne se voit pas sous les vêtements. Pour un maximum de féminité on le choisit en rose confetti, le nouveau nude de cette saison. Simple mais sexy !

20 janvier, Janine Pätzold

© Getty Images
COUP DE COEUR

Oui mais blanches !

Vous pensez déjà tout savoir sur les bottines ? Ce modèle blanc clouté de chez Topshop va vous faire changer d’avis ! La blogueuse mode Nicole Warne l’assortit de manière audacieuse avec un ensemble brassière et jupe crayon rayé. Pour un look un peu plus sobre mais toujours tendance, nous vous conseillons de porter ces bottines avec un pantalon style jupe-culotte et un pull imprimé animal Graou !

19 janvier, Sara Bongiovanni

© Getty Images
Coup de cœur

Retour aux bases

Même si ce jean est à la l’origine un vêtement de travail pour les mineurs et ouvriers, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas le porter au bureau ! Pour créer, comme Emmanuelle Alt rédactrice en chef du Vogue français, un look chic en denim, choisissez un modèle avec une coupe ample. Portez-le avec un blazer noir, un beau cabas, ou sac à main, une montre et pour compléter le look une paire de chaussures à talons. Cette tenue est une valeur sûre, on est certaine de ne pas se tromper !

16 janvier, Amanda Valle

 
Citation de la semaine

Angelina Jolie

« Soyez audacieux et n’ayez pas peur de faire des erreurs. » L'ancienne mauvaise fille d’Hollywood Angelina Jolie affirme ses choix. L'ambassadeur de l'ONU, très intégrée dans les causes humanitaires, sait où elle va. Depuis quelques années, on la voit de moins en moins dans son rôle d’actrice car elle préfère tout simplement se consacrer à sa nouvelle casquette de réalisatrice. Son deuxième film “Invincible” est sorti en fin d’année dernière. On lui souhaite beaucoup d’autres succès !

15 janvier, Michelle Wenzel

© Getty Images
Coup de cœur

Bandes dessinées

Après le succès de la marinière et du color block de l'été dernier, place aux rayures colorées cette saison hivernale. Pour une promenade en ville, inspirez-vous directement de la maison Hermès et optez pour des rayures colorées. Sur une robe, une jupe ou un top, les lignes horizontales sauront vous sublimer cet hiver. On valide !

14 janvier, Janine Pätzold

© Getty Images
Tendances

Prenez du galon !

Cet hiver, les vestes à galons signent l’allure androgyne de la saison. Emporio Armani, Balmain, Max Mara ou JW Anderson, les plus grands créateurs de mode ont déjà opté pour cet esprit officier revisité. La plus grande inspiration vient cependant du défilé Prada où les galons prennent la forme de coutures apparentes à l’image d’un patron. Pour compléter le look, ajoutez un pull à col roulé et des chaussettes colorées. En voilà un look original !

13 janvier, Sara Bongiovanni

© Getty Images
Coup de cœur

Imposantes

Les boucles d’oreilles ultra-flashy sont de mise cette saison. Comme au défilé Dolce & Gabbana, faites tournez les têtes et optez pour des bijoux opulents. Astuce beauté : portez une queue de cheval ou un chignon pour mettre en valeur votre visage car toute l’attention y est concentrée.

12 janvier, Helena Heidt

 
Coup de cœur

A la pointe...

… des pieds ? Oui ! Après les folles soirées des fêtes de fin d'année, on oublie les talons vertigineux pour adopter des chaussures à petits talons et à bouts pointus. Confortables et chic, cette paire de la marque Calvin Klein va embellir votre coup de pied et se marier à la perfection à un look décontracté composé d'un jean slim et d'un pull oversize. Pour le bureau, rajoutez juste un blazer noir et classique.

9 janvier, Sara Bongiovanni

© GETTY IMAGES
JOURNAL

Gravure de mode : Iris Apfel

Sans des femmes comme elle, le monde de la mode serait cent fois moins excitant… Oui, on pourrait même aller jusqu’à dire que la mode serait ennuyeuse. Mais heureusement, elles sont là, les excentriques, les femmes qui se détournent des conventions pour suivre leurs propres règles. Comme Iris Apfel : designer américaine, femme d'affaires et icône de mode. Le documentaire « Iris » réalisé par Albert Maysles, sortira dans les salles le 29 avril aux Etats-Unis (dates à venir pour les cinémas français). Une occasion pour nous de revenir sur les principes de Madame Apfel…

Le style personnel ne se copie pas

Iris Apfel a toujours suivi son propre chemin, elle n’a jamais cédé aux diktats de la mode. Depuis plus de 50 ans déjà, elle surprend et nous rend fans avec ses looks étranges, où se mélangent différents motifs et couleurs, avec de nombreux bijoux et en signature : des verres de lunettes surdimensionnés et du rouge à lèvres pétant. Son conseil le plus précieux : « Soyez heureux plutôt que bien habillé. Je préfère avoir l’air non-conventionnel et me sentir bien, que l'inverse. »

Sois ouvert et expérimental

« Si tu veux essayer de nouvelles choses, fais-le. Personne ne t’arrêtera parce que tu portes la mauvaise jupe. » D'une manière charmante, ce drôle d’oiseau New-Yorkais, qui a travaillé pour la Maison Blanche, nous rappelle que la mode est quelque chose avec laquelle on doit s’amuser. Parce que, pour trouver son propre look, il faut d’abord se connaître, savoir ce qu’on aime et ne pas avoir peur d’expérimenter. Peu importe qui est-ce que l’on offense en le faisant.

Le style, c’est l’attitude, l’attitude, l’attitude

Et de cela, l’icône de style en a en abondance ! Du haut de ses 93 ans, Iris Apfel nous prouve encore que, peu importe la façon dont quelqu’un est habillé, si son attitude ne correspond pas : sa tenue n’aura aucune valeur. On reprendra bien un verre de cette déclaration si rafraîchissante !

25 mars, Michelle Wenzel

© Getty Images
Icône de style

Jenna Lyons : la femme qui habille l’Amérique

Jenna Lyons est connue non seulement pour sa carrière mais aussi pour son style très reconnaissable : lunettes à verres larges, queue de cheval serrée et rouge à lèvres rouge. La directrice de la création de J.Crew est devenue en l’espace de quelques années, la préférée des photographes de streetstyle. C’est avec verve, qu’elle nous montre son look boyish « inachevé ». Une chose est certaine : elle a assez de personnalité pour nous surprendre chaque jour avec de nouvelle tenue. Nous vous révélons le secret mode qui se cache derrière ce cerveau créatif…

La longueur est la clé

Les looks de l’icône mode Outre-Atlantique sont variés : des jeans aux pantalons, de la chemise à la blouse féminine et des chaussures plates à talons vertigineux, Jenna porte de tout. Elle a cependant un penchant pour les pièces qui mettent l’accent sur sa silhouette longiligne, comme un pantalon long et large ou une maxi-jupe. Le plus souvent, elle les combine avec une chemise simple et une paire de talons hauts.

Elégante en Tomboy

Il y a dans le style de Jenna, cette touche masculine, qui rend ses tenues tout particulièrement élégantes. En plus de sa passion pour le denim, elle est une véritable experte du « mix and match » de différents matériaux et motifs. Les pièces clés de son look boyish ? Un jean boyfriend, une chemise large, un blazer oversize et des baskets. La pochette bien choisie et le rouge à lèvre rouge assurent le côté sexy et féminin du look. Son credo mode ? Portez ce que vous aimez !

24 mars, Elseline Tolhoek

© Getty Images
Tendance

La nouvelle marinière

Quand on vous dit top à rayures, vous vous voyez déjà en marinière, accoudée au comptoir d’un café parisien, mangeant un croissant et buvant un café noir, ou bien vous promenant sur les plages de Bretagne, les cheveux dans le vent… Mais cette saison, les rayures mènent la vie dure au modèle classique et aux clichés qui vont avec ! Vous êtes prêtes pour le grand nettoyage de printemps ?

Franchir la ligne

Les rayures se parent de couleurs vives et se décalent pour twister les pièces les plus basiques de votre dressing. Ainsi la robe midi, dont la longueur peut vite donner une allure un peu désuète, est modernisée par le jeu d’orientation. Que l’on choisisse des rayures de couleurs ou noires et blanches, l’important est la largeur ! Une ligne de départ, qui nous met de bonne humeur et que l’on est prête à franchir!

23 mars, Constanze Bilogan

© Reebok, Getty Images
Portrait de marque

Gonflée, la ZPump fusion !

Juste à temps, la nouvelle saison fait sortir à l’air frais, les amateurs de sport d'endurance. Mais au lieu de chaussures de courses lambda, on choisit désormais le modèle Reebok ZPump Fusion. Cette paire de running s’adapte parfaitement bien à la forme du pied grâce à ses nouvelles fonctionnalités. Comment ça marche et avec quoi les porter, on vous dit tout ici !

Jamais deux sans trois

Toutes celles qui sont déjà allées courir, rien qu’une fois, savent qu’une bonne paire de chaussures est essentielle. Sinon le plaisir se transforme vite en calvaire et peut aussi être dangereux pour le corps. Afin de pouvoir fournir aux joggeuses le soutien et le confort nécessaire, les concepteurs du modèle ZPump Fusion se sont basés sur trois composants principaux. L’élément le plus important : le système de poche d’air qui assure le maintien du pied. En plus de celui-ci, le chausson de compression permet d’adapter la chaussure à la forme de pied du coureur. Enfin, la semelle extérieure « Z Rated », inspirée de la technologie utilisée pour les pneus de voiture, assure plus d’adhérence au sol et permet donc au coureur un meilleur contrôle et d’éviter les dérapages.

Une sportive à l’allure urbaine

Avec la semelle blanche qui contraste avec l’association du noir et du néon, ce modèle de sneakers montre tout son potentiel « streetstyle », comme le confirme l'événement de lancement qui a lieu à New York. L’américain Jon Jones, spécialiste en arts martiaux mixtes et nouveau visage de la marque et la modèle Hannah Davis ont déjà adopté la tendance. La tenue de jogging doit rester cohérente avec le design de la chaussure : noir avec des touches de lumière.

20 mars, Michelle Wenzel

© Alexandre Giannoulatos
Interview

Rencontre avec Marjorie Mathieu, la créatrice de « Lollipops »

Ultra-féminine, Marjorie Mathieu est à l’image de sa marque de chaussures et d’accessoires. Lancée en 1999, Lollipops propose des collections gourmandes et girly très prisées des fashionistas. En qualité de directrice de création, Marjorie Mathieu nous a reçus dans son immense showroom pour nous parler de ses passions : la mode, les voyages et la musique.

Comment le projet « Lollipops » est-il né ?

Lorsque la marque est née, je travaillais déjà dans la mode chez Daniel Hechter. Petit à petit, j’ai eu envie de créer ma propre marque. A l’époque, il n’y avait pas vraiment d’accessoires sur le marché. Il y avait du très cher et du très cheap, mais pas d’entre deux. L’idée était donc de créer des accessoires amusants et très collés aux tendances des saisons. Lollipops a donc été lancée en 1999. Le succès aidant, on y a ajouté des chaussures car ça s’inscrivait dans un prolongement naturel de la marque.

Comment définiriez-vous la femme « Lollipops » ?

Je dirai qu’il s’agit d’une femme active, plus ou moins jeune autour de 30 et 40 ans, qui a envie de se lâcher avec ses accessoires. C’est un terrain de jeu facile pour une femme. On peut avoir un sac rouge et un tailleur : ce n’est pas un souci. Mais un tailleur rouge, c’est tout de suite plus compliqué à assumer.

Comme définiriez-vous l’ADN de « Lollipops » en quelques mots ?

La gourmandise, la fantaisie, et la féminité.

Les voyages vous inspirent-ils ?

Je voyage tout le temps. Je visite les grandes capitales toutes les saisons. J’essaie aussi d’aller dans les pays émergents pour voir ce qui peut être intéressant au niveau du savoir-faire local, l’artisanat m’influence énormément. Mais les destinations varient. Il y a une époque où j’allais beaucoup au Japon, car la période Manga était très forte et nous avons beaucoup surfé sur cette vague. Le style « petite poupée japonaise » correspondait très bien à la marque. Le chat, qui collait bien avec l’esprit japonisant, est resté.

Et ce chat est donc votre mascotte ?

Oui, c’est le chat que j’avais quand j’étais enfant. Il s’appelait Lady, donc c’est devenu Lady Cat. Maintenant j’ai un chien, un bull terrier, qui est lui aussi très présent dans nos accessoires. Les animaux sont un peu comme les fils conducteurs des collections. Je trouve qu’ils correspondent bien à l’esprit de la marque et permettent d’apporter de la fantaisie et un côté décalé aux produits.

Comment définiriez-vous le style français ? Est-ce que votre marque correspond, selon vous, à ce style ?

Alors c’est assez paradoxal, on joue beaucoup avec la Tour Eiffel, mais on n’a pas un style français à proprement parler. On s’amuse beaucoup avec le cliché. Mais nos collections correspondent plutôt à un style londonien.

Quels ont été vos inspirations pour la collection Printemps – Eté 2015 ?

Les imprimés sont toujours très présents dans mes collections. Le motif léopard fait partie intégrante de la marque : j’adore ce motif, je dois avoir une cinquantaine de robes léopard ! Le graphique est le thème d’entrée de saison, avec des rayures et des lignes plus structurées que l’on retrouve dans les chaussures et les sacs. Et puis, il y a toujours un gros thème ethnique en été, avec lequel je m’amuse beaucoup.

Quelles seraient vos icônes mode ?

Je n’ai pas d’icône vraiment connue… Je m’inspire énormément de la rue. Lollipops est une marque populaire, je n’ai pas du tout une approche élitiste de la mode.

Y-a-t-il un artiste ou un créateur avec lequel vous aimeriez travailler ?

J’ai beaucoup travaillé avec des Djs. J’ai tendance à être plus attirée par le monde de la musique, je trouve ça très inspirant. J’aime beaucoup Lily Wood & the Prick par exemple.

Votre dernière folie mode ?

Ce sont des chaussures Miu Miu : des salomés à paillettes. Je suis très chaussures et j’adore Miu Miu.

Votre dernier Fashion Faux Pas ?

Probablement lors de mon dernier voyage à Londres. Les anglaises ont un style tellement extravagant que lorsqu’on est là-bas, on se laisse emporter ! En plus, faire du shopping avec mes deux filles qui sont ados, je me laisse vite embarquer et j’achète des choses que je ne porterai jamais, comme une robe hyper moulante et fleurie : elle restera au placard celle-ci ! (rires)

Un détail qui fait toute la différence ?

Les détails sont très importants. L’accessoire, c’est le détail. Soigner ses cheveux, ses mains, et ses pieds... c’est important !

Le conseil mode que vous pourriez donner ?

Pas de baskets ! C’est la guerre avec ma fille. J’en porte de temps en temps, mais juste pour le sport. Moi je triche, je mets toujours des talons à l’intérieur. D’ailleurs, dans tous les modèles de ma collection, il y a des petits talons. Je n’aime pas être à plat : je trouve que ça ne fait pas une jolie démarche.

Quels sont vos projets futurs ?

Je voudrais ouvrir un café « Lollipops ». Une sorte de marché où se mélangerait nourriture et sacs en cuir uniquement. Un lieu sain et sympathique, avec de la musique !

Merci beaucoup Marjorie !

19 mars, Léa Estruch

© gx by Gwen Stefani
JOURNAL

GX by Gwen Stefani

Le minimalisme est partout ? Pas chez Gwen Stefani. Parallèlement à la musique, la chanteuse laisse exprimer sa créativité en tant que designer. Après avoir dessiné du prêt-à-porter pour la marque LAMB et Harajuku Lovers, elle lance désormais sa propre collection de chaussures. Une véritable exclusivité européenne, car la marque n’est disponible que chez nous !

« Le style n’est pas une question de tendance, mais plutôt une question d’attitude », c’est que nous confie Gwen Stefani au sujet de sa collection. Une collection qui reflète indéniablement son propre style avec un design pointu et des couleurs vives qui ne trompent pas. En effet, l’association du noir et du blanc est rehaussée ici par une touche néon, tandis que les découpes extravagantes et les éléments ethniques apportent aux escarpins une allure plus que moderne. Typiquement Gwen. Le plus : les chaussures sont fabriquées uniquement à partir de matériaux vegan. Dans un monde où la conscience de l’exploitation animale est de plus en plus grande, cette mère de trois enfants sonne, encore une fois, parfaitement juste. Au fait, Gwen Stefani sort également son troisième album solo, produit par son collège de l’émission « The Voice », Pharrell Williams. Une année pleine de beaux projets !

18 mars, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Dresscode

Le retour de la salopette

Culte dans les années 90, la salopette n’avait pourtant pas la vie simple. Presque comme une punition, votre mère vous ordonnait de la porter lorsque vous n’étiez pas encore en âge de choisir vos propres vêtements. Aujourd’hui, c’est avec un air de défi que vous l’arborez dans la rue ! Ce must-have de la saison se décline dans de nombreux modèles et ce pour tous les styles. Voici quelques conseils pour éviter tout dérapage.

Super Mario : la revanche

Tous ceux qui ont aidé Super Mario à sauver la princesse dans le champ de champignons savent de quoi il s’agit… Le look à l’esprit sportif de la blogueuse danoise, Pernille Teisbæk, semble presque en avoir été inspiré ! La salopette du plus célèbre moustachu de l’histoire du jeu vidéo se porte ample avec des bottines à talons. On approuve à 100% le choix du pull à col roulé, accessoirisée d’un foulard de couleur. Enfin, la pochette colorée et à message apporte à cette tenue à l’apparence sobre, le côté irrévérencieux qui nous manquait.

Inspiration Woodstock

Plus compliqué lorsqu’il s’agit des hanches : l’astuce est de ne pas superposer trop de couches de vêtements afin d’éviter de créer un volume excessif et paraître plus large que l’on n’est en réalité. La version short est l'uniforme des participants aux concerts et festivals et marque officiellement le début de l’été en ouvrant la voie aux looks estivaux. On ose le top imprimé et coloré qui se devinera sur l’ouverture de côté de la salopette et on choisit un sac à dos et des baskets montantes pour une allure casual. On n’oublie pas les bijoux : bagues à tous les doigts et superposition de colliers pour une dégaine gipsy cool. Allez courage, bientôt le printemps !

17 mars, Amanda Valle

© Buffalo
Portrait de marque

Girl Power avec Buffalo

Qui n’en a pas eu ? Ces volumineuses chaussures à semelles compensées des années 90, qui nous procuraient avec sa hauteur vertigineuse une toute nouvelle perspective sur la vie. Oui, on parle bien des Buffalo. Mais depuis, la marque de chaussures allemande a dépassé le stade de ses anciennes boots devenues cultes et a évolué pour devenir une des marques phares des femmes aimant la mode. Avec des couleurs fraîches et lumineuses, les modèles de la nouvelle collection annoncent un chouette jeu de jambe. Zoom sur Buffalo :

En forme pour le printemps

Les grandes tendances de la collection Printemps-Été sont les couleurs pastel ou vives, les pièces à découpes et les compensées. Les escarpins classiques, grâce à leur nuance pâle et à la matière serpent qui leur apporte une touche modernité, nous invitent à flâner sous le soleil. On les assortit à un jean retroussé ainsi qu’à une blouse blanche pour un look féminin au quotidien qui fonctionnera parfaitement bien au bureau. Avec une jupe-culotte et un haut style « biker », on aura tendance à choisir des hauts talons : un look parfait pour une soirée. On peut aussi choisir des teintes métalliques pour un côté plus glamour.

Mais la marque veille à offrir autant de choix à celles qui, comme Audrey Hepburn, préfèrent le plat. Les ballerines noires, blanches ou couleur crème se portent idéalement avec un pantalon cigarette et une chemise à rayures, tandis que la version colorée féminise l’association d’un jean boyfriend et d’un top imprimé.

Et oui, les plateformes sont aussi de retour, mais elles sont moins dramatiques que dans les années 90, on vous rassure. Au contraire, on aime le look casual à la dégaine seventies de ces sandales compensées qu’on assortira d’un pantalon évasé et d’une tunique légère.

13 mars, Michelle Wenzel

© Getty Images
Coulisses

Le meilleur des défilés parisiens

Avec plus de 90 défilés, la semaine de la mode parisienne clôture cette période de folie mode. Après avoir décrypté ceux de New York, Londres et Milan, voici notre best-of des tendances repérées sur les podiums parisiens.

L’amour de la mode

Alors qu'une exposition sur Jeanne Lanvin vient d'être inaugurée au musée Galliera, Alber Elbaz, directeur artistique de la maison, a offert une somptueuse collection tout en opulence inspirée par ses origines marocaines. Une allure chic et gipsy que l’on retrouve également chez Dries Van Noten, Isabel Marant et Chloé. Du côté de la maison Balmain, Olivier Rousteing continue son ascension et signe des silhouettes fortes et formidablement colorées. La vague seventies continue pour Dior qui fait mouche avec des pièces sensuelles aux motifs multicolores ; tandis que chez Vuitton, Nicolas Ghesquière joue sur le thème de la glace avec mailles scintillantes et manteauxfaçon ours polaire.

Les temps forts

Parmi les images marquantes, nous retiendrons une fois de plus l’extravagance de Karl Lagerfeld qui a transformé le Grand Palais en vaste brasserie Belle Époque le temps d'une collection très réussie entre tweed et maille jacquard. Comme à son habitude, Valentino a offert un show fabuleux rempli de silhouettes romantiques et gracieuses mais a aussi créé la surprise avec l’apparition de Ben Stiller et Owen Wilson, alias Derek Zoolander et Hansel. En plein tournage de la suite de Zoolander 2, les acteurs ont fermé le défilé sous une pluie de cris et d’applaudissements.

Les nouvelles nominations

Scrutés, décryptés, analysés, plusieurs créateurs nommés dernièrement ont fait leurs premiers pas cette saison. Evidemment, tout le monde attendait le retour de John Galliano chez Margiela qui a offert une collection énergique et rebelle. Guillaume Henry chez Nina Ricci a imaginé des silhouettes élégantes et très féminines en robes transparentes et manteaux opaques. La femme Carven, pour Alexis Martial et Adrien Caillaudaud, est une sorte de néo-Jane Birkin très sixties mais avec un vestiaire moderne. La très talentueuse Nadège Vanhee-Cybuslki a elle, dédié sa collection au savoir-faire de la maison Hermès avec des lignes sobres et un très beau travail du cuir. Prochain épisode en septembre !

12 mars, Léa Estruch

plus de photos

© Alex’s Closet © J’aime tout chez toi
JOURNAL

Interviews de blogueuses en direct de Paris

Toujours en direct de la semaine de la mode de Paris, cette fois-ci ce sont les deux blogueuses Alexandra de « Alex’s Closet » et Alice de « J’aime tout chez toi » que nous rencontrons. Elles nous ont accordé un peu de leur temps pour répondre à nos questions et décrypter avec nous les dernières tendances vues sur les podiums. Elles nous confient leurs conseils pour se préparer. Alors, prêtes ?

Comment vous préparez-vous pour cette semaine de la mode ? Quel est le bon look à adopter ?

Alexandra (Alex’s Closet) : Il faut que je reconnaisse que je ne suis pas la plus organisée, j’organise la fashion week quelques semaines à l’avance en ce qui concerne les défilés et quelques jours seulement en fonction de mes looks car je m’habille souvent en fonction de mes humeurs (et surtout du temps). Le mieux je pense est de rester soi-même. Jamais je n’adopterais une tendance tout ça parce qu’elle cartonne en ce moment et je vais rarement sacrifier ma santé pour être bien habillée, du style jupe sans collant par -10°. Je reste fidèle à mon style et mes envies. On peut cependant adopter une pièce de la marque lorsque l’on assiste au défilé, c’est sympa.

Alice (J’aime tout chez toi) : La Fashion Week est le moment idéal pour se permettre quelques extravagances ; j’essaie de concocter quelques looks originaux mais sans trahir mon style qui reste assez simple et minimaliste. Inutile de se déguiser, il suffit d’accessoiriser son look avec une ou deux pièces fortes.

Quel est votre coup de cœur de cette semaine ?

Alexandra : J'ai adoré le défilé Chloé que j'ai trouvé sublime, tant dans les coupes, les matières et les couleurs. Aussi le Défilé Kenzo était assez impressionnant avec ces passerelles géantes et mouvantes qui suivaient les mannequins en marchant. En ce qui concerne les tendances je retiendrais encore pour cette année; le long, et tant mieux car j'adore ça !

Quelle est la pièce indispensable pour la nouvelle saison printemps-été ?

Alex : Je pense que THE pièce sera le trench, long, court, coloré, il va y en avoir dans toutes les boutiques.

Alice : Une paire de tennis blanche immaculée, à l’image des Stan Smith qui ont fait leur grand retour cette année.

Quelle est votre astuce pour rester féminine tout en étant à l’aise dans tes vêtements ?

Alex : Je mise beaucoup sur la coiffure et le maquillage. J’ai un style très masculin et je me perds souvent dans mes vêtements large mais j’accentue mon rouge à lèvre, je me coiffe et mets des bijoux, cela me permets de finalement ressembler à une fille. Aussi je mets des talons lorsque mon look est total loose, cela casse et ajoute la touche de féminité.

Alice : La tendance sportswear, que j’ai rapidement adopté, est une aubaine pour rester à l’aise tout en étant stylée. Pour ce qui est de la touche féminine, une jolie mise en beauté reste mon meilleur allié.

Alex, j’ai cru comprendre que tu vivais entre Paris et Montréal, est-ce que les looks diffèrent beaucoup ? T’habilles-tu de la même façon dans ces deux villes ?

Alex : Oui en effet je fais beaucoup d’aller-retour entre Paris et Montréal. Je m’habille de la même façon en été, printemps et automne mais dès que l’hiver arrive je suis obligée de changer mes habitudes à Montréal. Il est difficile de porter des vestes en cuir et écharpes par -30°c. Mon astuce: Le layering, top anti-froid + pull + bombers + manteau + écharpe = je suis une pro !

Alice, tu animes ton blog avec ton compagnon, quelles pièces lui piques-tu le plus souvent dans son dressing ? Avec quoi les assortis-tu ?

Alice : Je lui pique très régulièrement ses chemises, un grand classique, que je porte volontairement larges dans un jean taille haute ou avec une mini en cuir associée à une paire de baskets.

11 mars, Gallianne Chateaux

© Converse, Getty Images
Journal

Un pour tous : les Chuck Taylor de All Star

Montre-moi tes Chucks et je te dirai qui tu es. Les légendaires baskets de Converse sont plus que de simples chaussures. Mais depuis que l’on a vu Mick Jagger les porter lors de son mariage ou encore Kurt Cobain, icône du grunge, ne les quittant plus même pour dormir, ça ne faisait plus aucun doute. Elles sont cultes, imposent une personnalité, racontent une histoire et sont tout simplement le miroir de ceux qui les portent. C’est exactement le sujet de la campagne actuelle « Made By You », qui célèbre les presque 100 ans de carrière des Chuck Taylor All Star, intemporelles et universelles.

Made By You

« Les fans de Chuck Taylor sont ceux qui ont fait le fleuron de leur expression créative », a déclaré Ian Stewart, vice-président du département global marketing, le cerveau derrière cette campagne. Il s’agit de nous, de vous, de moi. C’est ce que montre « Made By You », à travers plus de 100 portraits de paires de Chucks déjà portées, customisées, peintes à la main, cloutées ou juste usées par le temps et les expériences de leurs propriétaires. De personnes lambda jusqu’aux musiciens célèbres comme Patti Smith ou l'artiste pop Andy Warhol : tous font partie de cette campagne mondiale qui sera lancée à travers des expositions dans des villes comme Berlin, Londres ou Pékin.

11 mars, Michelle Wenzel

© Alexandre Giannoulatos
Journal

Prêtes pour la semaine de la mode ?

La semaine de la mode se déroule en ce moment et bat son plein à Paris ! Le beau temps est au rendez-vous, les rues sont bondées de mannequins et rédactrices, il règne dans la ville une atmosphère d’excitation mêlée de stress... On adore ! Parmi cette foule de fashionistas en tout genre, nous avons croisé Laurène Saby et Ophélie Meunier, toutes deux journalistes dans des magazines de mode. Zoom sur leur look spécial semaine de la mode :

Laurène Saby : androgyne & chic

Laurène Saby, du dailyelle.fr, a opté pour un look androgyne avec un jean brut retroussé et des derbies vernies. Le top à rayures brillantes ainsi que la couleur rose poudré du manteau oversize apportent une touche de féminité à cette tenue tendance et pratique qui lui permettra sans difficulté d’aller de défilé en défilé ! Pour l’occasion, elle a accepté de répondre à nos questions:

1. Comment vous préparez-vous pour la semaine de la mode ? Quel est le bon look à adopter ?

Avant la semaine de la mode, j’essaie avant tout de me reposer car je sais que pendant dix jours, on ne va pas beaucoup dormir. Pour assister aux défilés, je suis plutôt minimaliste : jean 7/8, blouson à motifs, pochette et chapeau style fedora.

2. Une pièce favorite pour la nouvelle saison printemps-été ?

Un manteau léger poudré demi-saison, comme ce modèle rose pastel de chez Vila.

3. Avez-vous des icônes mode ?

Je suis une grande fan de Stella McCartney : sa vision de la mode, son style, ses engagements éthiques. Et sinon, je trouve Jenna Lyons, la directrice artistique de la marque américaine J.Crew, très inspirante.

4. Quel conseil mode pourriez-vous donner ?

Pour cette semaine, je ne porte que du plat : derbies, mocassins, baskets. A courir partout toute la journée, c’est le meilleur conseil que j’aurai à donner !

Ophélie Meunier : casual & féminine

Ophélie Meunier a, quant à elle, choisi comme pièce maîtresse de son look un classique du vestiaire de la parisienne : la marinière ! Elle la mixe ici avec un pantalon chino ceinturé pour un look casual chic qui s’adapte parfaitement à l’événement. Les escarpins imprimés léopard ajoutent une note de sophistication et élancent la silhouette tandis que le chapeau rouge illumine la tenue. Un look décontracté et féminin pour participer à l’une des semaines les plus courues du monde de la mode !

10 mars, Gallianne Chateaux

© Getty Images
Dresscode

Nouez-moi tout ça...

Le nœud fait indéniablement partie de la tendance du printemps 2015. Que ce soit un pull-over léger ou une simple ceinture de corde, on n’a pas besoin d'être un marin pour savoir nouer correctement et particulièrement lorsqu’il s’agit de mode. Cependant, voici quelques conseils pour éviter les erreurs :

Viva la vita!

On s’en doute : le plus simple est de choisir un accessoire à nouer à la taille, de couleur et assez large afin de structurer la silhouette. La marque No.21 choisit une ceinture et la noue négligemment sur une chemise classique que l’on porte ouverte sur unejupe crayon transparente. Consuelo Castiglioni, à l’inverse, propose juste une fine corde nouée sur le côté pour structurer un kimono chez Marni.

Les hanches ne mentent pas!

Plus compliqué lorsqu’il s’agit des hanches : l’astuce est de ne pas superposer trop de couches de vêtements afin d’éviter de créer un volume excessif et paraître plus large que l’on n’est en réalité. Hermès, par exemple, choisit d’associer une ceinture en tissu portée sur les hanches avec une maxi-chemise uniquement. Vous pouvez obtenir le même effet avec un foulard, à choisir dans des imprimés floral pour coller avec la tendance seventies. Pour une plus allure casual, on le noue sur une chemise en denim ou encore sur un jean taille haute que l’on porte avec un t-shirt basique.

10 mars, Sara Bongiovanni

© Getty Images
Dresscode

Les rayures au pouvoir

Alors qu’elles ornaient à l’origine les vêtements des pêcheurs bretons, les rayures font désormais parties de toutes les tendances : du style « marin » au minimalisme. Le designer Joseph Altuzarra va plus loin et twiste des tenues de bureau en jouant avec l’orientation de cet imprimé. Zoom sur notre power look préféré…

Les lignes sont faites pour être franchies

Et au bureau, c’est la même chose. La formule à succès : combiner lignes horizontales et verticales. Cette association apporte au look un style dynamique, comme nous le prouve les silhouettes du défilé Printemps-Eté 2015 de Altuzarra, qui mixent jupes crayon, chemises casual aux rayures asymétriques. Les différences de largeurs entre les rayures et le jeu de contraste entre les différentes tonalités de noir et de blanc augmentent l’allure graphique du look. En termes d’accessoires, c’est la doctrine « less is more » qui s’applique ici. Les bijoux se veulent discrets et on choisit des paires de chaussures plates ou des mules selon les préférences et les couleurs nude pour une touche de féminité.

Notre conseil : pour celles qui refusent de renoncer à la couleur, on s’inspire de l’acheteuse Tiffany Hsu, qui choisit ses pièces à rayures dans trois tonalités : bleu marine, bordeaux et blanc.

9 mars, Michelle Wenzel

© éditions Cherche-Midi © l’Editeur
Journal

Les livres qui nous ont plu

1954, Karl Lagerfeld et Yves Saint Laurent, encore très jeunes et inconnus, reçoivent un premier prix à un concours de mode : une période difficile à imaginer. Mais la mode n’est pas une entité qui évolue à part, elle est influencée par des personnages, des courants, par l’histoire, la société... C’est ce que nous rappellent ces deux ouvrages de Victoire Doutreleau et de Gérald Cohen. Deux livres très différents mais dont le socle est commun : la mode.

« Et Dior créa Victoire » de Victoire Doutreleau

Victoire Doutreleau nous offre un témoignage des coulisses de la Haute Couture grâce à son roman autobiographique « Et Dior créa Victoire » paru aux éditions Cherche-Midi. Découverte par Christian Dior, c’est lorsqu’il prononça ces mots « Vous serez mannequin et je vous nomme Victoire » que s’ouvrit alors les portes d’un nouveau monde pour cette jeune femme âgée de seulement 19 ans. Une sorte de « sésame ouvre-toi » qui lui donna l’opportunité de découvrir un univers magique fait de paillettes et de glamour. Le monde de la mode tout en démesures, excès et folies créatrices, voilà un livre qui nous éclaire enfin sur le mythe de Victoire Doutreleau, de son vrai prénom Jeanne Devis, mannequin vedette des années 50 et muse d’Yves Saint Laurent.

« La mode comme observatoire du monde qui change » de Gérald Cohen

Plus sociétal que fashion, le livre de Gérald Cohen, paru aux éditions l’Editeur, nous offre une analyse détaillée de l’évolution de notre société et est illustrée par des anecdotes personnelles et professionnelles. Gérald Cohen travaille dans le milieu de la mode depuis plus 20 ans. Attaché de presse, il s’occupe de grandes enseignes, déniche des talents et en fait des marques incontournables. Premier témoin des changements de ces dernières années, il apporte son avis sur différents phénomènes, comme par exemple l’intérêt grandissant des hommes pour la mode. Pour lui, il s’agit d’une simple réaction à la libération des femmes et à l’influence de la population gay qui a joué un rôle précurseur en assumant sa sensibilité et son envie de séduction par l’apparence. Mais Gérald Cohen s’interroge aussi sur l’avenir : quels sont les changements à prévoir lorsque l’on assiste à un développement de plus en plus rapide des technologies ? Sera-t-il possible un jour d’imprimer en 3D la robe de son choix depuis son salon ? Un livre complet qui nous ouvre les yeux sur une société en permanente évolution dont nous sommes les principaux acteurs.

6 mars, Gallianne Chateaux

© Getty Images
Icône de style

Scarlett Johansson : une fille en or

Discrète depuis la naissance de sa fille Rose il y a six mois, Scarlett Johansson a fait sensation récemment avec une coupe de cheveux inattendue et un nouveau projet musical : la création de son girls-band intitulé « The Singles ». L’actrice américaine a décidément plus d’un tour dans son sac !

Nouveau look pour une nouvelle vie

Maman comblée et chanteuse accomplie avec « Candy », le premier titre de son girls-band, la belle Scarlett a célébré sa nouvelle vie avec une nouvelle coupe de cheveux encore plus courte ! Désormais rasée sur les côtés, l’épouse du Français Romain Duriac porte une mèche blonde rabattue au milieu. Un look rock étonnant pour l’égérie glamour Dolce & Gabbana mais qui lui sied à merveille. Un vrai coup de peps capillaire et musical pour Scarlett !

Scarlett flamboyante

Malgré toutes ces nouveautés, l’actrice n’en a pas moins oublié les paillettes d’Hollywood. C’est en total look gold qu’elle est apparue à la présentation de la collection automne-hiver Tom Ford à Los Angeles. Dans une mini-robe lumineuse et sexy, la jeune maman a mis tout le monde d’accord ! Pour les moins audacieuses, il est possible d’arborer le doré par touches. Faites comme Scarlett et misez sur une pochette étincelante !

5 mars, Léa Estruch

© Getty Images
Coulisses

Semaine de la mode milanaise

Milan aime nous surprendre, aime les contradictions, aime faire la tendance. Voilà pourquoi les croyances de l'hiver dernier sont ici réinventées pour des collections automne - hiver 2015/2016. On aime ces silhouettes pleines de couleurs et d’imprimés, mais toujours faciles à porter !

Plus il y en a, mieux c’est !

Pas de minimalisme en vue à Milan. Bien au contraire ! L'hiver prochain, les choses se corsent. Du tissu néon des gilets MSGM au bottes Jil Sander et lunettes Marco de Vincenzo en passant par la collection néoprène pastel de Prada : les couleurs criardes promettent d’égayer les jours les plus gris. Les imprimés n’ont pas non plus l’intention de quitter le navire. Présents dans un style à la fois chic et geek sur le défilé Gucci, les motifs floraux sont brodés et ostentatoires chez Antonio Marras.

Laine, cuir et fourrure

La qualité des matériaux et les fabrications irréprochables sont les points forts de cette édition d'hiver. Vivietta et Gabriele Colangelo appliquent de la fausse fourrure sur les manteaux et les mini robes, tandis que Fendi crée des jupes en patchwork de cuir. Les collections de Iceberg et Salvatore Ferragamo sont colorées et géométriques. Le Made in Italy est de retour !

4 mars, Sara Bongiovanni

plus de photos

© ClemensBilan / GettyImagesforZalando
Interview

Are you ready ?

Le printemps approche et souffle un vent de nouveauté : et pas seulement dans notre dressing ! On a eu la chance de fêter l’arrivée de la nouvelle saison avec le mannequin Arizona Muse, qui apparaît dans notre campagne, et de discuter avec elle de sa routine matinale.

Comment commences-tu ta journée ?

Mon fils Nikko entre dans ma chambre, me réveille et on fait un câlin : c’est la meilleure façon de se réveiller ! Je ne suis pas vraiment « du matin » et je préfèrerai rester plus longtemps au lit, mais maintenant j’arrive à être plus rapide dans mes décisions. J’ai juste besoin d’un peu plus de temps pour me coiffer et me maquiller.

Ce que tu prends toujours avec toi lors de tes déplacements ?

Un crayon à sourcils, mon téléphone et mon agenda.

Ton must have ?

Les sacs sont indispensables : un bon sac fait toute une tenue. Je préfère les petits formats. En ce moment, je porte un sac en daim à franges, parfait pour la mi-saison.

Quelle est la star que tu trouves cool ?

J’aime bien Jennifer Lawrence, elle a un visage radieux !

Ton look préféré pour l’été ?

Une robe en soie ou en dentelle blanche, comme la robe Mint & Berry que je porte en ce moment.

Talons ou chaussures plates ?

J’aime les deux. Je fonctionne par phases. Parfois je vais porter des talons tous les jours, et puis à un moment plus du tout.

Quel est ton programme pour la suite ?

Je suis en train de chercher un appartement à New-York, au mieux une maison à Brooklyn. Ma tête est remplie de tapis et de jolies tapisseries. J’ai les mêmes goûts pour la mode que pour la décoration. J’aime les imprimés, les motifs et les matières et couleurs chaudes comme le bois.

Interview par Jolanda Smit.

2 mars, Ulrike Stolpe

 
Coup de Cœur

Prêt-à-courir avec Nike

Les jours se rallongent, le soleil montre son visage, le printemps arrive doucement et apporte avec lui un esprit sportif. Rien de mieux que d’enfiler sa tenue de jogging, sortir au grand air et faire le tour du pâté de maison. Mais bien sûr, pas sans les bonnes chaussures. Que ce soit dans un parc, sur le bitume ou dans les sentiers, Nike a un modèle approprié pour chaque routine.

L'amortissement : l’alpha et l’oméga

La pronation, c’est-à-dire la façon dont se déroule le pied lors de la course, est déterminante dans le choix d’une paire de chaussures de sport et dépend de chacun. Ainsi pour les personnes ayant un déroulement normal, on recommandera un modèle neutre, qui amortit l’impact de manière efficace tout en étant près du sol, comme les Nike Zoom Pegasus. Pour celles qui ont en revanche tendance à avoir une sur-pronation, lorsque le pied se déroule trop vers l’intérieur, il est nécessaire d’avoir une chaussure qui soutient et assure une bonne stabilité comme les Nike Lunarglide 6 avec la plateforme Dynamique Support.

Retour aux sources

Pour celles qui aiment la sensation d’être pieds nus : le modèle Nike Free est idéal. Grâce à sa construction légère, il permet un déroulement naturel du pied et soutient ainsi les coureurs dans le renforcement musculaire, l’amélioration de l'équilibre et le contrôle du mouvement.

Après avoir trouvé chaussure à votre pied, fixez-vous un objectif ! Et pourquoi pas un nouveau record personnel lors de la Nike Womens course de 10km organisée à Paris le 7 juin prochain. Inscrivez-vous ici !

26 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Icône de style

Christine and the Queens : reine de la chanson

L’année 2015 démarre sous le signe de la consécration pour l'artiste Christine and The Queens. En quelques mois, ses chansons électro-pop se sont imposées comme la tendance musicale incontournable du moment. Un succès bien récompensé aux dernières Victoires de la Musique, où la jeune Nantaise de 26 ans (de son vrai nom Héloïse Letissier) a remporté deux prix dont celui d'artiste féminine de l'année, l'une des récompenses les plus prestigieuses.

Un style unique

L’ancienne élève de Normale sup, aussi à l'aise en français qu'en anglais dans ses chansons, surprend par sa voix chaude et profonde et son charisme incroyable. Sur scène, elle offre une prestation énergique et décalée dans un show tout en danse et en lumière. Le public ne peut qu’être happé par sa présence. Côté mode, le look de Christine and the Queens est à l’image de son personnage : androgyne et minimaliste. Largement inspirée par son idole Michael Jackson, elle lui pique ses mocassins et ses pantalons courts et ajoute une touche de féminité en choisissant des costumes colorés ou à imprimés. Il ne manque plus qu’un joli rouge à lèvres et le tour est joué. En avant la « Chaleur Humaine » !

27 février, Léa Estruch

© Getty Images © Editions de La Martinière © Thames & Hudson
JOURNAL

Yves Saint-Laurent à l’ordre du jour

On a beaucoup entendu parler du célèbre couturier français ces derniers temps. En effet les deux biopics tournés la même année et tous deux nommés aux Césars ont fait couler beaucoup d’encre. C’est finalement le film « Yves Saint-Laurent » de Jalil Lespert qui a obtenu une récompense : le prix du meilleur acteur pour Pierre Niney. Source d’inspiration éternelle, Yves Saint-Laurent a aussi fait l’objet de nombreux livres, dont deux sortis récemment. On vous en parle ici :

« Love Yves Saint Laurent »

Ce livre est une compilation des différentes cartes de vœux que le célèbre couturier a peintes et envoyées à ses proches entre 1970 et 2007. Ses 36 dessins, réunis dans l’ordre chronologique, sont tous marqués du mot « love », le maître mot du couturier. Accompagné d’explications sur ses inspirations (de nombreux peintres de Matisse à Braque, les jardins de Majorelle, son chien Moujik…), ce livre nous permet de plonger dans l’univers d’Yves Saint-Laurent. Un ensemble de dessins, paru aux éditions La Martinière le 5 février, que l’on vous recommande vivement.

« Yves Saint Laurent » de Roxanne Lowit

Publiée aux éditions Thames & Hudson en novembre 2014, cette rétrospective de l’œuvre de Yves Saint-Laurent se fait à travers les clichés de Roxanne Lowit, qui a eu la chance d’être présente aux côtés du couturier de 1978 à 2002, l’année de sa dernière collection. Cette photographe new-yorkaise a su au fil des années capturer l’atmosphère des essayages, la tension des défilés et l’intimité des relations qu’Yves Saint-Laurent entretenait avec ses muses : Loulou de la Falaise, Betty Catroux, Catherine Deneuve ou encore Laetitia Casta. Ponctué de témoignages de personnages marquants, ce livre nous offre un point de vue différent et plus intime sur la carrière d’Yves Saint-Laurent, un couturier qui a influencé la mode de manière définitive et à qui on ne cessera de rendre hommage à travers des livres, films et expositions…

25 février, Gallianne Chateaux

© Warner Music Group
Interview

« Je me adresse à tous ceux qui haïssent »

Charli XCX a le punk dans le sang. Avec des chansons comme « Break the rules » ou « Boom Clap », la Britannique bouleverse l’industrie de la pop. Une jeune fille de 22 ans au caractère bien trempé. On a eu l’occasion de la rencontrer à Berlin et de débriefer avec elle sur sa passion pour les jeans flare, Katy Perry et la raison pour laquelle son album « Sucker » est un doigt d’honneur musicale à tous les sceptiques.

Salut Charli. Tu mènes une vie à 100 à l’heure : un nouveau single (« Doing it » avec Rita Ora), une tournée avec Katy Perry, mais dis-moi, comment tu gères tout ça ?

L’important : le jean doit être en vrai denim. Exit les matières trop stretch qui sont toujours un peu transparentes, on veut du vrai jean. Concernant les sous-vêtements : on ne prend pas de risque et on les choisit dans les mêmes tons que notre carnation. Enfin, le jean blanc ne se porte pas serré mais au contraire un peu large, c’est pourquoi il est préférable de le prendre une demi taille haut dessus, même lorsqu’il s’agit d’une coupe slim.

Comment l’assortir?

C’est hyper excitant. Il se passe tellement de choses : des voyages, des vêtements magnifiques. Beaucoup de vodka. Mais c’est amusant. Je suis en train de passer de supers bons moments.

Est-ce que tu t’attendais à ce que ta carrière se passe ainsi ?

Pas vraiment. Je l’ai toujours espéré bien sûr, mais je ne m’y attendais pas, non.

Tu viens tout juste de sortir un nouvel album. Quelle a été ton inspiration derrière tout ça ?

L’album est assez agressif. Lorsque j’y ai travaillé, j’étais vraiment très en colère. J’étais en colère contre la manière dont j’étais traitée par l’industrie de la musique. Je me suis mise à écouter de la musique plus punk comme The Ramones ou encore Bow Wow Wow. Et j’ai voulu que cela se reflète dans mes chansons. Je voulais un album plus sauvage, plus girl-power et un peu « bitchy » aussi. Et c’est exactement ce que j’ai fait.

D’où le nom « Sucker » ?

Je pense qu’avec un nom comme ça je m’adresse à tous ceux qui haïssent. Mais c’est quelque chose que je ressens par rapport aux gens de l’industrie de la musique. Ceux qui sont blasés, pompeux. Et c’est d’eux dont je me moque. (Rire)

Mais en même temps, tu encourages ceux qui t’écoutes à être plus indépendants, plus sûrs d’eux. Est-ce que c’est quelque chose qui devrait être plus fréquent dans la pop selon toi ?

Oui, évidemment. J’essaie toujours dans ma musique de donner autant d’émotion que possible. Et quand elle est bien faite, la pop, qui est parfois un peu superficielle, peut devenir vraiment formidable. L’émotion c’est la clé. C’est pourquoi mes chansons essaient d’être aussi vraies que possible.

Tu pars en tournée avec Katy Perry. Qu’est-ce que tu as fait lorsque tu l’as appris ?

Yayyy (Cri jubilatoire). J’étais super contente, parce que Katy Perry est super cool et elle sait vraiment comment faire le show sur scène. Et c’est quelque chose de vraiment génial, parce que je n’ai pas encore beaucoup fait de tournées en Europe.

Est ce qu’il y a quelque chose que tu fais tout le temps avant un concert, une sorte de rituel ?

Boire du champagne. (Rires)

Qui est Charli XCX, quand elle n’est pas sur scène ou sous les feux des projecteurs ?

Juste elle-même en fait. Relativement pessimiste et bornée, mais aussi gentille et drôle. Avec moi on peut bien s‘éclater : je suis sympa.

Parlons encore un peu de ton style vestimentaire : est-ce qu’il y a quelque chose que tu portes tout le temps ?

En ce moment je suis à fond sur les pantalons évasés. J’en ai porté un sur la dernière vidéo « Doing it », Anm. D. Red.). Ils sont revenus à la mode, non ?

Ça fait de toi une faiseuse de tendances.

Ah, génial (Grimace). Non honnêtement, je ne m’intéresse pas tellement à la mode, mais plutôt au style. J’adore les pyjamas et ces bottines-là (elle nous montre ses bottines à plateformes des années 90) et les vestes en cuir aussi.

Et pour finir : quelle question devrait-on te poser plus souvent ?

Quelle pizza tu veux ? Je t’en commande une.

25 février, Michelle Wenzel

© Getty Images
Dresscode

Blanc comme neige

Le blanc est définitivement une des couleurs phares de ces dernières saisons. Inattendue, cette couleur apporte une touche de fraîcheur et de lumière aux tenues hivernales. Le jean blanc a d’ailleurs beaucoup été vu dans la rue lors des semaines de la mode. Attention cette pièce est tendance mais difficile à porter, car elle peut vite tourner mauvais genre. Voici nos astuces pour oser le jean blanc en hiver :

Comment le choisir?

L’important : le jean doit être en vrai denim. Exit les matières trop stretch qui sont toujours un peu transparentes, on veut du vrai jean. Concernant les sous-vêtements : on ne prend pas de risque et on les choisit dans les mêmes tons que notre carnation. Enfin, le jean blanc ne se porte pas serré mais au contraire un peu large, c’est pourquoi il est préférable de le prendre une demi taille haut dessus, même lorsqu’il s’agit d’une coupe slim.

Comment l’assortir?

La combinaison d’un pantalon et d’un top de couleur pâle permet d’affiner la silhouette alors que l’association d’un pantalon blanc avec un haut foncé aura tendance à la tasser. On associe donc ce jean à des pièces claires : nuances de beiges, de gris… et surtout on choisit de belles matières : pull en laine ou cachemire, veste en fausse fourrure ou manteau en laine oversize. Concernant les chaussures, le choix est assez large. La blogueuse Leandra Medine porte son jean flare blanc avec des chaussures à talon, une astuce qu’on lui pique car elle permet d’allonger la silhouette. Caroline de Maigret, it-girl parisienne, choisit quant à elle un jean slim qu’elle associe à des boots beiges pour une allure plus casual. Il se porte cependant aussi très bien avec des escarpins pour un look féminin ou des mocassins, plus androgyne.

Mais le conseil le plus précieux et surement le plus pertinent que l’on peut vous donner au sujet des jeans blancs… C’est d’éviter les bolognaises à midi.

24 février, Gallianne Chateaux

Coulisses

La nuit des Oscars

Robes longues, larmes et tapis rouge, cette 87ème cérémonie des Oscars a enfin consacré la sublime Julianne Moore pour son rôle dans « Still Alice ». Le film « Birdman » d'Alejandro Inarritu, remporte quant à lui quatre statuettes dont celle du meilleur film. Retour sur cette folle soirée jalonnée d’humour, de glamour et de messages militants…

Le palmarès des gagnants

Enfin ! Après 4 nominations aux Oscars, Julianne Moore décroche à 54 ans la statuette de meilleure actrice tant convoitée : « J'ai lu un article qui disait que gagner un Oscar pouvait rallonger une vie de cinq ans. Si c'est vrai, je suis ravie, car mon mari est plus jeune que moi. » Le Britannique Eddie Redmayne a, lui, été récompensé pour son interprétation du cosmologue Stephen Hawking dans « Une merveilleuse histoire du temps ». L'Oscar du meilleur second rôle féminin revient à Patricia Arquette pour « Boyhood » qui, lors de son discours de remerciement, a réclamé l'égalité des salaires entre hommes et femmes... à la grande joie de Merryl Streep et Jennifer Lopez ! Avec quatre statuettes, dont celle du meilleur réalisateur, « Birdman » a été le grand vainqueur de la soirée, confirmant son statut de favori avec neuf nominations.

Les princesses d’Hollywood

Les Oscars ne seraient pas les Oscars sans son lot de robes de soirée à tomber par terre. Impeccable de la tête aux pieds, la star de « Gone Girl », Rosamund Pike a ébloui la foule dans un fourreau rouge Givenchy très sophistiqué. Emma Stone s'est démarquée sur le tapis rouge grâce à une robe dos nue ultra sensuelle signée Elie Saab. Le styliste libanais a également conquis Jennifer Lopez qui arborait une de ses créations tout droit sortie d’un conte de fée. Romantiques et glamour, les teintes rosées étaient à l’honneur avec les tenues de Keira Knightley et Gwyneth Paltrow, toutes deux resplendissantes. Reese Witherspoon, minimaliste en Tom Ford, et Margot Robbie, mystérieuse en Saint Laurent, prouvent bien que l’adage « less is more » est aussi de mise aux Oscars. On tire notre révérence à la rafraichissante Naomi Watts qui a osé une robe graphique toute en découpes signée Armani Privé. C’est un sans-faute !

23 février, Léa Estruch

plus de photos

 
Coup de Cœur

Nike : fit et fun

Une tenue n’est complète qu’une fois la bonne paire de chaussures aux pieds, dixit la papesse du style. Cette vérité se confirme aussi pour les tenues de sport. Un entraînement est efficace uniquement avec les bonnes chaussures. En effet, les modèles varient en fonction du sport que vous faites : danse, yoga, cardio mais aussi en fonction de l’environnement : à l’extérieur, en salle de sport… Voici une sélection qui rendra votre choix plus facile :

Entraînement en salle

Pour vous donner à 100% lors d’une séance de cardio en salle de sport, il est nécessaire d’avoir une paire de chaussures qui vous offre une liberté de mouvement, un bon amortissement et une protection contre les différents impacts pour ne pas vous abimer les articulations. Pour remplir tous ces objectifs, Nike a créé le modèle Zoom Fit Agility. Après avoir analysé les mouvements d’athlètes, la marque a développé une semelle spécifique, composée de cinq coussins d’air placés stratégiquement pour offrir un maximum de confort. « Les renforts Nike-Zoom au niveau de la semelle assurent un amorti réactif aux endroits les plus sollicités » explique Nicole Mueller, directrice artistique des chaussures femmes. Autre point positif : le tissu mesh ouvert à l’avant du pied permet plus de ventilation, tandis que l’empeigne doublée de mousse offre un confort. « Je me sens plus rapide et je suis vraiment à l’aise dedans » nous confie la basketteuse professionnelle Skylar Diggings.

Yoga et Danse

En revanche, pour des sports à la méthode plus douce comme la danse, le yoga ou encore le pilates on recommandera plutôt des chaussures légères. Le modèle Nike Studio Wrap nous offre la sensation d’être pieds nus avec seulement une semelle et deux bandes en matière respirante croisées sur le dos du pied laissant les orteils libres. Elles assurent un bon maintien ainsi qu’une bonne adhérence tout en permettant une liberté de mouvement du pied. La semelle extérieure est dotée de renforts ergonomiques qui permettent d’atténuer les impacts au niveau des endroits les plus sollicités.

Fitness

Pour ceux qui ont plus tendance à vouloir dépasser leurs limites en cours de cross-fitness, kickboxing, entraînement fractionné et autre sport intensif, la paire de Nike Free 1.0 Cross Bionic est celle qu’il vous faut. Son design offre une liberté de mouvement au niveau du pied tout en assurant une bonne stabilité. La semelle extérieure, amovible et préformée, vous permet de sentir le sol durant l’entraînement, presque comme si vous étiez pieds nus. De plus, le laçage dynamique Flywire permet d’adapter le serrage de la chaussure en fonction des mouvements du pied pour un maximum de confort.

23 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Coulisses

New York State of Mind

Alors que la neige recouvre de blanc les rues de New-York, c’est le noir qui domine sur les podiums de cette semaine de la mode. Voici notre sélection de défilés qui ont marqué nos esprits d’Alexander Wang à Thom Browne.

Le sport est à la mode

Survêtements sous un manteau en laine style cape, ruban blanc sur le front et slogan « René did it first » (comprendre : René l’a fait en premier), Felipe Oliviera Baptista le designer de Lacoste a rendu hommage non seulement aux origines de la marque, à savoir le tennis, mais aussi au film culte de Wes Anderson « La Famille Tennebaum ». Le sport a aussi été le mot d’ordre du défilé Tommy Hilfiger dont le décor était un véritable terrain de football américain. Les mannequins ont défilé avec des looks « college-girl » des années 70, les uniformes de pompom girls vestes et jupes plissées étaient évidemment représentées.

Nostalgie des contes de fées

Derek Lam a dédié sa collection composée de jupes trapèzes, pantalons évasés et pull oversize, aux années 50 à 80 et à leurs icônes Diane Keaton et Mia Farrow. Chez Delpozo, les modèles défilent avec des créations fantaisistes : détails ludiques, couleurs vives et formes très sculpturales dans une forêt plutôt épurée avec arbres blancs. Chez Tibi, les couleurs froides sont présentes dans les looks. Les nuances hivernales comme le bleu glacial et le blanc neige donnent aux silhouettes minimalistes de la designer Amy Smilovic un souffle de fraîcheur.

L'héritage d'Oscar de la Renta

... est assuré avec dignité grâce au designer Peter Copping. Bien qu'il soit resté fidèle au style du couturier, mort en fin d’année, son interprétation est bien reconnaissable. Il apporte une forme plus grandiose à la marque, avec des robes glamour, grand classique de la maison, généreusement ornées de dentelle.

20 février, Ulrike Stolpe

plus de photos

 
Dresscode

Nike : colle à la peau

Notre résolution : faire plus d'exercices. Une idée encore floue dans notre esprit mais qui s’éclaircit à mesure que la saison des maillots approche. Mais avant de commencer l’entraînement, il faut trouver le bon look. On oublie les pantalons de survêtement larges qui font tout sauf flatter notre silhouette et on opte plutôt pour des collants de sport. Des collants ? Oui mais pas n’importe lesquels. Zoom sur cette pièce devenue indispensable.

Le copain de course

Vous êtes plutôt du genre à aller courir dans le parc à côté de chez vous ? Alors c’est du collant de running dont vous allez avoir besoin. Le modèle Nike Epic Lux vous offre une liberté de mouvement qu’il soit court ou long. Confortable grâce à la technologie Dri-Fit et au tissu respirant, il est aussi pratique avec ses petites housses de rangements à fermetures éclaires et ses bandes fluorescentes.

La tenue de fitness

Réussir à faire tous les mouvements de stretching sans perdre son pantalon et rester classe, c’est ça le plus gros challenge du fitness ! Le modèle de collant Nike Legendary vous apporte tout son soutien dans cette épreuve. Taille haute avec ceinture élastique intégrée, il assure un maintien solide. De plus, les coutures plates et la technologie Dri-Fit offre tout le confort dont vous avez besoin et vous pouvez enfin vous concentrer sur l’entraînement et rien que l’entraînement.

Notre favori au quotidien

Même après la course ou la séance d'entraînement, le collant Nike Lifestyle est toujours aussi performant, mais cette fois au niveau mode. Le collant de sport se présente désormais comme l’alternative au slim, aussi étroit et aussi confortable qu’un legging grâce à sa matière fait de coton et jersey, sa ceinture élastique assure un bon maintien à la taille pendant que ses imprimés s’occupent du côté tendance.

19 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Icône de style

Amber Heard : jeune mariée branchée

Après trois ans d’amour idyllique, Amber Heard a enfin dit « oui » à Johnny Depp aux Bahamas. On profite de cette occasion pour faire le point sur cette cérémonie les pieds dans le sable et revenir sur le style vestimentaire de la jolie texane de 28 ans.

Un mariage à la plage

Ils ont pris tout le monde de court la semaine dernière. Mardi 3 février, Johnny Depp et Amber Heard, rencontrés en 2011 sur le tournage de « Rhum Express », se sont mariés civi¬le¬ment dans la maison de l’ac¬teur à Holly¬wood avant de remettre ça quelques jours plus tard sur l’île privée que possède l’ac¬teur aux Baha¬mas. Parmi les invités se trouvaient bien évidemment Lily Rose et Jack, les deux enfants de Johnny nés de sa relation avec Vanessa Paradis, mais aussi les chanteurs Steven Tyler d’Aerosmith et Marilyn Manson. Reste à savoir où les amoureux vont maintenant passer leur lune de miel…

Fashionista rock

Si régulièrement, on s'inspire de l'incontournable Kate Moss quand il s'agit de style rock, cette fois c'est Amber Heard, que l'on copie. Comme la jolie blonde, on mise sur un chapeau très bohème et des bijoux dorés pour parfaire son look hippie chic. C'est loin d'être la première fois que l'actrice nous inspire. Sur le tapis rouge, elle nous avait séduit avec une tenue asymétrique et des escarpins dorés. Une tenue glamour à souhait qu’on adopte sans hésiter !

18 février, Léa Estruch

© Getty Images
Tendance

La tapisserie est à la mode

Du brocart au printemps ? Volontiers ! Le maître mot de la saison prochaine : l'opulence. Jupes crayon et vestes se parent de décorations florales, en textures riches et dorées. Une tendance très largement inspirée des tissus d’ameublement.

Le nouveau baroque

Si ce sont les gravures 3D de fleurs et feuillages ultra colorés qui ont dominé la collection Prada et Miu Miu, le nouveau baroque de Lanvin est interprété dans un style beaucoup plus sobre : un total look noir féminin simplement combiné avec une veste dorée. La tendance parle d’elle-même pas besoin d’en faire trop. Notre conseil : on évite les bijoux imposants et le maquillage trop prononcé et on opte plutôt pour des accessoires de couleur neutre. Ce qui est certain, c’est qu’avec ce look vous ne ferez pas tapisserie !

17 février, Sara Bongiovanni

© Getty Images
Journal

Get fit for fashion

Depuis que Kate Moss a posé en couverture du Vogue Paris en brassière Nike Sport et short, on l’a compris : les vêtements de sport sont fashion. Plus aucun doute là-dessus, c’est bien la tendance de ces dernières années. On vous explique comment adapter ces pièces à la vie quotidienne.

Prêt-à-Sporter : la brassière chic et pro

Les icônes du streetstyle comme Chiara Ferragni ou encore Hanneli Mustaparta savent depuis longtemps comment porter la brassière pour donner à leur look un esprit sportif tout en restant fashion. Notre préféré : le modèle noir et blanc de Nike. Elégante en pantalon à pince et blazer long, féminine en jupe crayon taille haute et chemise déboutonnée, elle donne une allure 90’s chic avec une salopette et des baskets. C’est clair, la brassière de sport ne restera plus au placard.

Et à la gym ?

On porte ce must-have avec un legging imprimé et un t-shirt de sport. Grâce à sa matière ultra-douce Dri-FIT et le dos nageur (qui en plus de soutenir la poitrine nous laisse une liberté de mouvement), la brassière Nike Pro Classic est idéale pour les sports à impact mesuré : danse, kickboxing, vélo… Notre astuce : choisir sa brassière en fonction de l’activité. Les fans de yoga, pilates, abdo-fessiers opteront pour un modèle souple, alors que celles plus endurantes choisiront plutôt un modèle à fort soutien pour un maximum de confort.

On revient sur l’histoire du sportswear

Baskets et robe : un combo très chic. Bomber et pantalon classique : branché. Aujourd’hui, le style connu sous le nom de sport-chic a une place évidente dans notre garde robe. L’apogée est atteint lors des années 80 et 90 avec baskets, survêtements et logos omniprésents et imposants. La tendance est très largement influencée par la culture hip-hop, dont les rappeurs et autres artistes sont devenus les représentants. Mais la première à jouer avec les vêtements de sport n’est nulle autre que la très avant-gardiste Coco Chanel dans les années 20.

Plus d’informations sur la collection Nike ici

16 février, Michelle Wenzel

© Marcel Thomas, DR Gérard Gagnepain © Roger-Viollet © Patrimoine Lanvin
TOP 3

Paris: les 3 expos du moment à ne pas rater

Cinéma, restaurants, concerts, soirées : Paris est une ville qui bouge sans cesse... Nous avons sélectionné pour vous les meilleures expositions à ne pas manquer cet hiver. Photos de célébrités, rétrospective de la fondatrice de la maison Lanvin, mode à influence internationale, il y en aura pour tous les goûts !

Déjà Stars

Présentée par le centre culturel du CROUS de Paris (6e), l’exposition « Déjà Stars » expose pour la première fois, du 23 février au 23 mai, les portraits de stars américaines et françaises par Marcel Thomas (mort en 2000). C’est aidé des portiers des grands hôtels parisiens où logent les vedettes, que ce premier paparazzo, passionné par ces chanteurs et acteurs à l’aube de leurs carrières, parvient à les photographier. De John Travolta à Brigitte Bardot en passant par Serge Gainsbourg et Jodie Foster : une sélection de 400 portraits inédits dont certains ont été spécialement développés pour l’exposition. Plus d’informations sur le site du Crous.

Fashion Mix

Mode d’ici. Créateurs d’ailleurs. Cette exposition a débuté début décembre et se poursuit jusqu’au 31 mai au musée de l’Histoire de l’Immigration. Une rétrospective qui met à l’honneur les designers étrangers qui ont révolutionné la mode française : Azzedine Alaïa, Martin Margiela, Cristobal Balenciaga, Raf Simons… Des créateurs qui contribuent à la renommée internationale de la haute-couture et du prêt-à-porter de Paris, capitale de la mode. L’exposition évoque aussi le savoir-faire français à travers différents ateliers qui ont été influencés par l’immigration : broderies russes, chausseurs arméniens...

Jeanne Lanvin

Du 8 mars au 23 août, le Palais Galliera, en collaboration avec Alber Elbaz directeur artistique de la maison Lanvin depuis 2001, met à l’honneur la plus ancienne maison de couture française encore en activité. Cette rétrospective dédiée à Jeanne Lanvin (1867 – 1946) regroupe plus d’une centaine de pièces, dessins et robes vintage qui permettront de retracer les évènements marquants de la vie de cette créatrice. Ce dessin de « La Diva » portant une robe bleue à manches brodées de perles illustre d’ailleurs bien le style féminin, intemporel et le savoir-faire des petites mains de la maison Lanvin.

12 février, Gallianne Chateaux

© adidas
Portrait de marque

Une performance pop : adidas Stella Sport

Avant que nous remettions à l’année prochaine nos bonnes résolutions de janvier, notamment celui d’aller à la salle de sport toutes les semaines, Adidas nous remet sur le droit chemin en nous présentant sa nouvelle collection, jeune et tendance : adidas Stella Sport. Signée Stella McCartney, cette nouvelle ligne sportswear nous donnerait presque envie de nous rendre à la prochaine séance d’entraînement… et en courant !

Tendance à la gym

La créatrice, en Britannique qui se respecte, est particulièrement friande des couleurs vives et n’hésite pas à assortir dans cette collection du rose foncé à du bleu royal et du vert, ou encore du jaune fluo à du gris. Elle y ajoute en plus des imprimés et fait de vos débardeurs, sweats, collants, brassières ou sacs de sport des pièces mode qui vous vaudront des coups d’œil envieux à la gym. Les vêtements ne sont pas seulement jolis, ils sont aussi très fonctionnels. Grâce à l’utilisation d’un tissu technique qui sèche rapidement : vous vous sentez à l’aise dans vos vêtements, même après une séance de cardio.

Un succès qui ne s’essouffle pas

Depuis 10 ans maintenant, la ligne de vêtements et accessoires adidas by Stelly McCartney nous prouve que l’association de la mode et du sport n’a pas perdu de son endurance. Avec cette ligne plus jeune dont toutes les filles n’arrêtent pas de parler, Stella McCartney donne encore une fois le ton : « la collection adidas Stella Sport est vivante, attractive et pleine d’énergie. C’est exactement ce que l’on voulait atteindre : l’union de la performance sportive et du style. Le résultat : une performance pop ! »

13 février, Michelle Wenzel

© KARL LAGERFELD
Journal

KARL LAGERFELD: le prêt-à-porter pour tous

À 76 ans ou à peu près (son âge exact reste un mystère), Karl Lagerfeld déborde d’une énergie créatrice qui nous paraît inépuisable. En plus de dessiner les collections des maisons de luxe Chanel et Fendi, le grand visionnaire de notre temps travaille aussi comme photographe de mode et éditeur, tout en concevant vêtements et accessoires pour sa marque éponyme, KARL LAGERFELD. La collection est à l’image du designer allemand le plus connu : cool, rock et pointue…

Les silhouettes à dominante noir et blanc, qui nous rappellent le look du Kaiser lui-même, sont twistées par des touches lumineuses de rouge corail et de tons pastels qui apportent une fraîcheur printanière. Les motifs floraux confirment l’insouciance des looks, les silhouettes sont classiques mais modernes : pantalons étroits, blazers ajustés, tops fluides et jupes trapèzes. Le jeu de contraste ne se retrouve pas uniquement dans les couleurs mais aussi dans le choix des matières : la robe patineuse col en V devient glamour grâce à des pierres précieuses et les différents tissus utilisés structurent et donnent un effet graphique aux sweat-shirts. Pas vraiment connu pour la sobriété, le designer customise t-shirts, sacs et ceintures avec son nom. Même Choupette a sa place dans la collection : une version colorée de ce chat devenu star orne les sacs et t-shirts haut de gamme de la marque.

12 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Icône de style

Dasha Zhukova : fashion Matrjoshka

Oubliez le stéréotype de la femme russe : grande blonde cupide habillée de fourrures, mini-jupe et talons hauts. Mais regardez plutôt Dasha Zhukova (elle forme avec Miroslava Douma et Natalia Vodianova la "mafia russe" du monde de la mode), rédactrice en chef du magazine Garage. Attardons-nous un peu sur cette « business woman » bien intégrée dans le paysage fashion et artistique.

Quoi de plus ?

Elle est née à Moscou et a grandi aux États-Unis. Après avoir fait partie de la rédaction du magazine POP, elle est à présent rédactrice du magazine de mode Garage. Co-fondatrice de la marque Kova & T et femme d'affaires prospère, elle est mariée à Roman Abramovich , oligarque russe et propriétaire de Chelsea Football Club, avec qui elle a deux enfants. Carrière : check. Vie de famille : check. Argent : check. Style ? Double check ! Dasha adopte un look simple mais toujours tendance. On la voit souvent en robes classiques, jupes ou jeans combinés avec un pull ou un gilet. Elle porte tout aussi bien des sandales que des escarpins et manie sans faute l’association d’imprimés et de couleurs.

Flower & color power

C’est habillée d’un pull en laine rouge corail assorti à une jupe à godets rose poudré qu’elle se rend à Londres à une réception Gucci en octobre dernier. Elle a été aperçue avec un top bleu roi et une mini-jupe imprimée lors d’une soirée de lancement à Beverly Hills. Dans son répertoire de look, nous avons aussi pu noter des blouses à l’allure plus sage et boutonnées jusqu’au cou, des robes élégantes et des gilets à carreaux. Niveau accessoires, elle opte toujours pour des pièces discrètes en harmonie avec ses tenues : un joli sac en cuir ou une paire de boucles d’oreilles.

11 février, Iris Molenaar

© Getty Images
Coulisses

57ème cérémonie des Grammy Awards : la nuit de Sam Smith

La cérémonie des Grammy Awards a eu lieu hier à Los Angeles, et c’est le jeune britannique de 22 ans, Sam Smith qui a triomphé en remportant 4 récompenses dont celle de la meilleure chanson de l’année avec son titre « Stay with me ». Pharrel Williams et Beyoncé ont chacun gagné trois prix, faisant officiellement de Queen-B l’artiste la plus nominée dans l’histoire des Grammys. Mais la compétition n’était pas seulement musicale, qui donc a remporté le prix du plus beau look ? Zoom sur les tenues :

A vos costumes les filles !

Alors que Beyoncé, Nicki Minaj, Lady Gaga et Kim Kardashian n’étaient pas avares au niveau des décolletés et c’est un euphémisme, la compagne de Pharrell Williams, Helen est apparue en combinaison Adidas ultra moulante. Les tailleurs pantalons étaient à l’honneur : l’actrice Anna Kendrick a en effet opté pour un costume classique noir, la chanteuse Danielle Haim était vêtue d’un tailleur pantalon blanc qui contrasté avec ses sœurs toutes les deux en noir. La chanteuse Jenny Lewis n’a pas hésité quant à elle, à revêtir un tailleur aux couleurs de l’arc en ciel. Mais le couple le plus cool de la soirée était probablement la chanteuse Sia et son mini-moi Maddie Ziegler, toutes deux en smokings noirs, perruques surdimensionnées et hyper oxydées et tatouages XXL, pendant que Ciara brillait dans une très sculpturale robe en tulle signée Alexandre Vauthier.

Et le prix de la meilleure robe…

… est attribué à Rihanna ! La chanteuse, qui habituellement en porte toujours moins que trop, a opté hier soir pour une robe bustier rose bonbon à l’influence meringue du designer Giambattista Valli. Un gros gâteau coiffé d’un chignon bagel : miam !

9 février, Ulrike Stolpe

plus de photos

© bugatti shoes
Portrait de marque

Chaussures Bugatti

Maman, Papa… J’aime les chaussures. Que ce soit la paire de boots chelsea à assortir avec un jean slim, les bottines motardes avec une mini-jupe en cuir ou encore les bottes à talons avec une jupe-culotte : nous n’avons jamais assez de paires dans notre placard. Les chaussures Bugatti viennent élargir notre collection avec ces nouvelles bottines légères de la collection printemps-été : à la cheville ou montantes, décorées avec des découpes faites au laser, des détails tressés, tout cela dans des tons doux et naturels.

Comme si la tentation n’était pas assez grande : les sneakers au design vintage ne demandent qu’à nous accompagner lors de ce printemps. Les chaussures en toile ont une allure originale à l’influence maritime ou ethnique : au choix. Les ballerines maintiennent quant à elles une ligne classique pendant que les escarpins se parent de nuances métallisées ou de noir et blanc : classique mais tendance. En plus du confort, la marque Bugatti assure un savoir-faire artisanal depuis 1982.

6 février, Ulrike Stolpe

© TOM TAILOR
Journal

Sûre de nous en Tom Tailor

Une chemise blanche classique sous une salopette en jean, le tout porté avec des escarpins élégants : voici un exemple de look à l’allure urbaine proposé par Tom Tailor pour la saison printemps-été 2015. Son style, de manière générale assez classique tout en restant moderne, offre la saison prochaine de nombreuses tenues destinées à une clientèle diverse et internationale. La marque a su rester fidèle à elle-même en offrant encore une fois les indispensables de notre dressing.

Les jeans, pulls colorés, robes féminines et blouses raffinées attirent notre attention. Concernant les looks un peu plus contemporains, l’association classique mais tendance du noir et du blanc est au cœur du sujet. La palette de couleurs, qui est réduite ici à des tons plutôt clairs et l’utilisation de matériaux modernes rendent les tenues branchées et intemporelles.

5 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Icône de style

Emma Watson : l’actrice multi-casquettes

D'un monde magique à l'autre, elle ne devrait pas être désorientée. Révélée par la saga Harry Potter, l'actrice anglaise Emma Watson jouera Belle dans une nouvelle adaptation live de « La Belle et la Bête » que prépare Disney. Ambassadrice à l’ONU ou égérie Lancôme, l’actrice multi-casquettes n’en finit pas de nous charmer...

Une ambassadrice de charme

Son discours en septembre dernier à la tribune de l'ONU pour lancer la campagne « He for She » (Lui pour Elle) avait fait l'effet d'une bombe, faisant d’elle une icône nouvelle géné¬ra¬tion du fémi¬nisme. Le 23 janvier dernier, Emma Watson réitère l’expérience à Davos avec un discours très émouvant encou¬rageant les hommes à soute¬nir le combat pour l’éga¬lité des sexes. Une initiative pour la bonne cause que nous ne pouvons que saluer.

Glamour en rose ou rock & sexy

Diplomée de l’Université de Brown ou encore professeur de yoga, Emma Watson brille aussi avec ses looks pointus sur tapis rouge. Au Festival de Tribeca, l'actrice avait opté pour un total look rose très girly. L’actrice sait aussi laisser de côté ses airs de jeune fille en fleurs pour jouer la femme fatale sophistiquée avec un ensemble composé d'un soutien-gorge bustier et d'une jupe longue taille haute à moitié ajourée. Une tenue sexy et élégante à laquelle la jeune femme avait associé un perfecto en cuir. On adore !

4 février, Léa Estruch

© Getty Images
TENDANCES

Une allure à la garçonne

La semaine de la mode homme avait lieu il y a quelques jours à Paris et le masculin-féminin était sans doute un des grands thèmes des défilés. Les femmes étaient nombreuses sur les podiums, Giorgio Armani a fait défiler des couples habillés à l’identique, les silhouettes se sont confondues. Zoom sur cette tendance :

On s’inspire

C’est une tendance qui est loin d’être nouvelle mais qui promet de durer. Les femmes ont toujours beaucoup emprunté au vestiaire masculin : veste oversize, pantalon à pinces, jean boyfriend… A l’image de la blogueuse Vanessa Perroud qui a pris l’habitude de piquer des vêtements à son compagnon et qui en a fait le thème de son blog. Blog dont le nom résume d’ailleurs plutôt bien cette tendance : « une armoire pour deux ». Car il s’agit bien de cela… La mode est désormais unisexe et les femmes n’ont jamais été aussi sexy.

Sur les podiums

Alexandre Mattiusi, fondateur de la marque Ami et bon copain de la it-girl au look androgyne Caroline de Maigret, assure que ses amies ne portent pratiquement que des vêtements d’homme. Il a d’ailleurs fait défiler des femmes entièrement vêtues de la collection masculine. On aime le look casual porté par la jeune parisienne en vue, Lolita Jacobs : pull à col roulé rentré dans un jean boyfriend de couleur clair avec un blazer noir over size. Une tenue très sobre mais originale grâce au jeu de volume inévitable lorsque l’on porte des vêtements d’homme... Chez Giorgio Armani, on opte pour un look chic mais décontracté : pantalon et veste assortis, associés à un gilet fin porté à même la peau et qui apporte une touche de sensualité.

Nos conseils

Pour éviter de tomber dans un look trop « tom boy », on opte pour un rouge à lèvre rouge et de jolis accessoires : bijoux, ceintures et sacs. Pour les petites, on troque les baskets et derbies contre une paire d’escarpins ou de bottines à talons pour élancer la silhouette. Une astuce : on montre la peau. On retrousse les pantalons pour laisser apparaître les chevilles, les manches des vestes pour découvrir les poignées et on porte pull ou gilet col V pour mettre en valeur le décolleté. Subtil, mais sexy.

3 février, Gallianne Chateaux

© Copenhagen Fashion Week
Tendances

La semaine de la mode de Copenhague

La capitale de la mode danoise, connues pour ses looks simples et cool, souvent assez sombres et accompagnés de baskets étend cette saison son horizon. Du moins c’est la conclusion que l’on a tiré de cette semaine de la mode, qui s’est terminée hier à Copenhague. En plus d’être plus portable, la mode scandinave de cet automne - hiver sera plus féminine, colorée et presque ludique. Nous y étions et avons réunis les meilleures tendances :

Leçon de couleur

C’est probablement l’association de couleur la plus gracieuse de la prochaine saison automne – hiver : brun chaud et bleu ciel. Designers Remix associe des nuances corsées de cognac avec du bleu roi brillant pendant que le bleu marine et le roux profond se rencontrent sur le podium de By Malene Birger. Même seul, le bleu est présent : comme chez Baum & Pferdgarten qui présente des ensembles en daim bleu azur.

On la joue féminine

L’expression du pouvoir féminin à travers des looks minimalistes : voici la devise de cette semaine. Chez Ganni, la femme arbore un regard fatal à la Kim Basinger dans « 9 Semaines ½ » et défile avec une combinaison couleur rouge vif en soie brillante, mais aussi avec une chemise à col roulé drapée sur une mini jupe en cuir ou encore avec un chemisier en mousseline transparente sur une jupe plissée, le tout assorti à de séduisants escarpins. À travers des pantalons amples, des chemises en soie à col montant, des costumes à l’apparence plutôt stricts et des imprimés ludiques, By Malene Birger présente l'image d’une femme puissante et sûre d’elle. La collection de Bruuns Bazaar joue avec le contraste des silhouettes masculines et féminines à travers des détails. Ici le short se porte avec une veste en laine courte, on devine le chemisier en dentelle blanche sous la chemise en jean boyish, l'ensemble est complété par un pantalon classique et des bottes en daim. Pour complèter les tenues et souligner cette toute nouvelle féminité, on ajoute des accessoires comme une ceinture étroite ou un foulard négligemment noué autour du cou.

2 février, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Coulisses

Tout sur la Haute Couture : ça c’est Paris !

Que s'est-il passé durant la semaine de la mode Haute Couture printemps-été 2015 à Paris ? Petite séance de rattrapage de ces trois jours où l'artisanat et le savoir-faire français sont à l'honneur. Faisons le point sur les moments forts et les tendances qu'il ne fallait pas rater.

Stars des podiums

Qui dit semaine de la mode, dit défilés de fashionistas dans la capitale, photographes, célébrités au premier rang et stars sur les podiums ! A commencer par le défilé Versace qui rassemblait deux mannequins phares des années 90 : Eva Herzigova et Amber Valleta encore plus splendides qu'il y a 20 ans ! Autre top qui ne prend pas une ride et qui évince ses cadettes, Naomi Campbell a foulé le catwalk pour le premier défilé La Perla et pour Jean Paul Gaultier Haute Couture. Chez Chanel, Karl Lagerfeld a choisi Kendall Jenner pour sa collection inspirée de l'univers d'Alice au pays des Merveilles.

Coté tendances…

…quelques pièces ont fait sonner notre fashion radar : les cuissardes en vinyle du défilé et les imprimés psychédéliques du défilé Christian Dior confirme la tendance seventies de la saison prochaine. La tendance voilette en résille se démarque également dans les collections Chanel et Giambattista Valli : on craque d’ailleurs pour les robes façon Carrie Bradshaw du dernier film. Chez Valentino, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli ont offert leur vision de l’amour et du romantisme avec des robes composées essentiellement de matières aériennes comme la dentelle ou la mousseline. Des tissus également remarqués chez Elie Saab qui présentait des créations étincelantes et féériques à l’opposé d’Alexandre Vauthier qui dévoilait un style plus fatal et sensuel. Notre coup de cœur ? Les détails scintillants de la collection Armani Privé directement inspirée de la culture japonaise.

30 janvier, Léa Estruch

Plus de photos

© Fredrik Etoall, Sony Music
Top 3

Retournons danser !

Écouter de la musique, être bien entouré et perdre la notion du temps… Les nouveaux albums de Tove Lo, Mark Ronson et Belle & Sébastien vous y invitent. D’une musique électro-pop enivrante à une retro-soul aux accents britanniques : voici notre sélection sur laquelle se déhancher :

Tove Lo – Queen of the Clouds

Après avoir réussi à séduire le monde avec ses « Habits », notre suédoise préférée sort enfin son premier album. Voici trois questions que nous lui avons posées : Bonjour Tove, qu’est-ce que vous portez en ce moment ? Je porte une robe de soie noire, des sous-vêtements…et une couronne de fleur. Sans rire. Que pouvons-nous attendre de votre nouvel album ? Moi, en trois parties : le sexe, l’amour et la peine. C’est un album très personnel, je livre mon cœur dans chacune des chansons. Cela dit, l’album n’est pas triste, il reste même plutôt sexy. Quel est la meilleure chose qui a été écrite sur vous ? C’est difficile… Mais ce qui me fait le plus plaisir, c’est lorsque quelqu’un me dit qu’il aime mes chansons.

Mark Ronson – Uptown Special

Pour reprendre les mots de Fatboy Slim : Mark Ronson est un véritable « Funk Soul Brother ». Ça, le DJ et producteur nous l’a déjà prouvé grâce à son travail avec la chanteuse Amy Winehouse mais aussi avec Lily Allen. À présent il sort son nouvel album et les « étincelles » auxquels il nous a habituées sont bien présentes. Mark bénéficie du soutien musical de Stevie Wonder, de Mystikal et de Bruno Mars, pendant que Michael Chabon, gagnant du prix Pulitzer, lui écrit ses textes. Quelqu’un de plutôt bien entouré en résumé…

Belle & Sebastian – Girls In Peacetime Want To Dance

Quelle a été notre première pensée en écoutant ce nouvel album de Belle & Sébastien ? Il y a quelque chose de différent ! Le groupe britannique a l’air d’avoir pris une autre direction et d’être devenu un peu plus mature. Et ça leur va bien. Les nouvelles chansons sont moins calmes, un peu plus pop, un peu plus disco, une musique que l’on veut écouter pour danser. Mais malgré tout, le groupe a su garder leur influence indie-folk. Murdoch chante d’ailleurs « Be popular - play pop, and you will win my love » : (Soyez populaire, jouez la touche pop, et vous gagnerez mon amour !). Et il nous a convaincu.

29 janvier, Michelle Wenzel

© Getty Images
STYLE WATCH

Gwyneth Paltrow

L’année dernière, sa rupture avec le chanteur du groupe Coldplay, Chris Martin, a fait de la belle blonde le centre des conversations. Mais après la pluie : le beau temps ! Gwyneth a su rester radieuse et l’année 2015 promet d’être belle.

L’Américaine girl par excellence

L’actrice est connue pour son mode de vie sain, et le moins que l’on puisse dire c’est ce que cela se voit ! Elle apparaît avec un teint naturel et qui respire la santé. À 42 ans, les robes fourreau lui vont à ravir.

Cette femme que les Américains décrivent comme étant très féminine mais un peu froide peut tout porter : de la combinaison rose jusqu’au smoking noir, en passant par la robe longue ou le combo jean - cuissardes. Une chose est certaine, c’est que la star d’Hollywood a le sens du style. Sur le tapis rouge elle apparaît souvent vêtue d’une robe de soirée ou d’un costume monochrome : toujours très élégante. Notre look préféré ? Le croptop avec une jupe taille haute.

Au quotidien, Gwyneth Paltrow actuellement à l’affiche du film « Charlie Mortdecai » avec Johnny Depp, opte plutôt pour des looks sobres. Habillée d’un jean skinny ou flair, qu’elle associe à un t-shirt basique, un blazer et des bottines, elle ne prend pas de risques. L’accessoire dont Gwyneth ne se sépare jamais ? Son sourire !

28 janvier, Elseline Tolhoek

© Getty Images
Flashback

Lauren Bacall : la beauté froide

Une chevelure dorée, un regard perçant, une voix profonde – seulement parler de Lauren Bacall comme une icône d’Hollywood est presque insultant. L’année dernière, cette légende du cinéma est décédée. Une exposition lui est désormais consacré au musée new-yorkais, le Fashion Institute of Technology (FIT). Voici trois raisons pour vous convaincre d’aller jeter un œil.

Une femme charismatique

En 1943, Diana Vreeland, rédactrice en chef du Harper‘s Bazaar, place la jeune femme alors âgée de 19 ans en couverture du magazine. Le reste fait partie de l’histoire de la mode. Évidemment la jeune New-Yorkaise ne voulait pas seulement être considérée comme une « jolie fille », mais elle voulait être actrice. Et c’est avec sa détermination, sa force et son charisme qu’elle réussit à jouer avec les plus grands : Humphrey Bogart (qui deviendra plus tard son mari) mais aussi Kirk Douglas.

Un petit quelque-chose en plus

Sans aucun doute, nous pouvons affirmer que Lauren Bacall a laissé sa trace dans l’histoire de la mode. Elle fait partie des rares femmes qui portaient dans les années 40 à 50 des vêtements au design plutôt masculin. Ses pantalons larges à taille haute et ses vestes à épaulette accentuaient sa présence. « Je pense que son style a beaucoup été influencé par sa personnalité : simple et androgyne » explique Valérie Steele, directrice et conservatrice du musée FIT. Bacall n’aurait pas été « The Look » (comme la surnommait alors la presse), si elle avait respecté les conventions de l’époque. Fourreaux et robes hyper féminines avec décolleté pigeonnant faisaient cependant aussi partie de son vestiaire. On ne peut que souligner la sensualité qui se dégage de l’actrice…

Lauren Bacall : « Le Look »

À partir du 3 mars, le musée FIT exposera des vêtements sélectionnés dans le répertoire de style de Lauren Bacall des années 50 à 60. Cette collection se compose de 700 pièces données par l’icône d’Hollywood elle-même entre 1968 et 1986. En outre, des éléments exclusifs de sa garde-robe seront également exposés : Christian Dior, Pierre Cardin ou encore Yves Saint Laurent.

27 janvier, Michelle Wenzel

© Mercedes-Benz Fashion
COULISSES

Les tendances de la semaine de la mode de Berlin

Nous en avons déjà beaucoup parlé : l’annulation temporaire du fameux salon « Bread & Butter » et la mise de côté de marques comme Michael Michalsky avait été une grande source de mécontentement pour l’Allemagne et ses nombreux designers, tous très talentueux et prometteurs. Mais Berlin a confirmé la semaine dernière sa place dans la liste de villes influentes dans le monde de la mode. Alors, quelles seront les nouvelles tendances de l’automne 2015 ?

Les années 70 sont de retour

Jean bleu clair et silhouettes colorées aux influences seventies étaient présents sur le défilé de la designer Malaika. L'astuce : elle contraste ces silhouettes avec des boots venues du Far West américain, une combinaison audacieuse qui fonctionne grâce à sa simplicité. Le détail en plus : le sac de ceinture minimaliste. Dorothee Schumacher s’est concentrée quant à elle, sur l'élégance et le glamour tout en subtilité de ces années-là. Les éléments clés : des robes aux imprimés floraux, des jupes trapèzes, des pulls fins à col roulé et bottes en cuir aux genoux dans des tons délicats d'épices.

Au boulot bébé !

La nouvelle génération, dont font partis des marques et designers comme Perret Schaad, Michael Sontag ou encore Vladimir Karaleev ont fait l’éloge de l’utile-chic. Les professionnels du purisme ont puisé leurs inspirations dans les blouses, tabliers et bleus de travail que portaient les hommes dans les années 50 à 60. Ils les ont réinterprétés avec des coupes simples, et palette claire et y ont ajoutés de grandes poches pour apporter une nouvelle allure sportive et moderne.

Les contraires s’attirent

Marina Hoermanseder, qui a seulement débuté l’hiver dernier et qui compte déjà FKA Twigs et Lady Gaga parmi ses fans, a fait du thème principal de sa collection l’opposition entre des éléments fétiches comme les ceintures à boucles, et des coupes et matières féminines et délicates. Le meilleur exemple est la combinaison d’une blouse en soie à col roulé avec ceintures à boucles incorporées rentrée dans une jupe crayon taille haute rouge criard. Encore plus frappant est le jeu de contraste du nouveau venu : Bobby Kolade, qui présente lors de son défilé une veste hybride : moitié veste en laine classique, moitié cape à motifs africains. Sa collection reflète bien la ville de Berlin dans laquelle avait lieu cette semaine de la mode : colorée, cosmopolite et à tendance avant-gardiste.

26 janvier, Ulrike Stolpe

Mehr Impressionen

© Getty Images
Icône de style

Noomi Rapace

Noomi Rapace est sans doute l’ambassadrice la plus cool de la Suède depuis ABBA. Une femme charismatique, connue pour avoir interprétée Lisbeth Salander, dans la première trilogie des films « Millennium ». Les rôles sombres semblent attirer l’actrice qui a joué une ex-petite amie battue dans le film « Quand vient la nuit» au côté de Tom Hardy. En parlant d’attirance, nous avons regardé son style d’un peu plus près et nous le décryptons pour vous.

La réplique suédoise de Debbie Harry

L’actrice de 35 ans a abandonné le look punk-piercing qu’elle a eu étant adolescente, mais son penchant pour les looks non conventionnels est resté. Elle apparait parfois aux soirées promotionnelles habillée d’un t-shirt à l’effigie de Mickey Mouse et d’un jogging en cuir, puis opte à la première d’un film pour un look plus masculin, en associant un blazer avec une blouse en dentelle pour apporter une touche de féminité. Au défilé Lanvin, elle portait un trench, une blouse, un pantalon et des escarpins ton sur ton, un look monochrome qui peut vite devenir ennuyeux. Mais Noomi évite la monotonie grâce à des matières souples, un décolleté plongeant et une attitude nonchalante. En revanche c’est toute sage qu’elle apparait lors d’une conférence de presse en robe noire, sa couleur favorite. Pour son prochain film « Unlocked », elle a dû se décolorer les cheveux et les sourcils, un changement qui ne fait qu’accentuer le regard perçant de l’actrice. Un élément toujours présent dans son vestiaire : les talons hauts.

23 janvier, Ulrike Stolpe

© Sabrina Theissen
Dresscode

Le principe de la simplicité

On passe de l’extravagance au cosy-chic en réintégrant à notre dressing les pantalons, pulls et manteaux en laine douce. Nous vous recommandons de les porter superposés et dans les tons lumineux de gris et de beige. Le style se veut libre et décontracté. En hiver, être à l’aise dans ses vêtements est essentiel.

Les basiques

Les lignes épurées et les couleurs sobres sont la pierre angulaire du style moderne. Des pantalons en laine gris ou couleur ivoire rendent la silhouette plus relâchée mais toujours chic. Les pulls et gilets grossièrement tricotés et super cosy donnent plus de structure au look. On choisit un manteau classique et sans détails superflus dans des nuances de beige, gris anthracite ou blanc (un gris chiné peut aussi être une alternative) pour assurer une élégance décontractée à la tenue.

L’art de la superposition

Malgré l’aspect classique, la tenue reste tendance grâce à la superposition des différentes pièces. Notre tenue favorite : le pantalon plissé, assorti à une chemise d’homme, un blazer et pour compléter le look : un manteau en laine épais. Afin de donner une dégaine un peu plus urbaine à votre look et sortir de la routine, nous vous conseillons de nouer un sweatshirt à carreaux autour de vos hanches avec des boots en cuir. Indispensable : des chaussettes épaisses en laine.

22. janvier, Michelle Wenzel

© Getty Images
Flashback

Catherine Deneuve : Belle Toujours

La muse de Buñuel, Truffaut, Demy et autres réalisateurs de la Nouvelle Vague, reste une des actrices françaises les plus connues et aimées et ce par plusieurs générations. Égérie Chanel pendant 10 ans, Catherine Deneuve continue d'être une représentante du 7ème art et de la beauté à la française de par le monde. Retour sur un style chic et bourgeois.

L’incarnation du glamour bourgeois

Le trench dans « Les Parapluies de Cherbourg », le béret rose dans « Les Demoiselles de Rochefort », la robe noire à col et poignets blancs d’Yves Saint Laurent dans « Belle de jour »… Autant de grands moments de cinéma qui ont forgé le style Deneuve. Même si la jolie blonde joue la carte du glamour bourgeois dans ses films, on aime aussi ses looks plus décontractés hors plateaux : chemise à carreaux ample et casquette Gavroche pour un style boyish à souhait.

Allure majestueuse et classe sobre

Ce qui frappe chez Catherine Deneuve, c’est son allure majestueuse et sa classe sobre. A l’époque de son ascension dans les années 60, alors que Brigitte Bardot incarne la blonde sulfureuse et libérée qui provoque l’hystérie d’admirateurs extrêmes, Deneuve est tout son contraire. Plutôt que les décolletés plongeants et les talons vertigineux, la comédienne préfère les pièces plus subtiles comme le col roulé qui épouse parfaitement ses formes et le jean agrémenté d’une ceinture bijoux. La touche finale : le brushing parfait et le train d’eye liner. Très chic !

21 janvier, Léa Estruch

© Getty Images
ICÔNE DE STYLE

ZOOEY DESCHANEL – UN NOUVEAU BEBE POUR UNE « NEW GIRL »

C’est officiel, l’actrice de la série « New Girl » vient d’annoncer sa grossesse au magazine People. Zooey Deschanel et son compagnon Jacob Pechenik attendent leur premier enfant. La star et le producteur se sont rencontrés sur le tournage du film Rock the Casbah au printemps 2014, et ont officialisé leur relation sur le tapis rouge lors de la cérémonie des Emmy Awards. La star devrait accoucher pendant l’été.

Plus d’un tour dans son sac

Zooey Deschanel est connu pour son rôle dans la série « New Girl », dont la saison 4 est actuellement diffusée aux Etats-Unis. Elle interprète Jessica Day, jeune institutrice naïve et maladroite, qui partage son appartement avec trois autres garçons. Mais la jeune femme de 34 ans est aussi présente sur le grand écran. En 2009, elle jouait dans le film « 500 jours ensemble » au côté de Joseph Gordon-Levitt. En plus d’être actrice, la future maman est aussi chanteuse dans le groupe She & Him avec M. Ward. Ils ont sorti en fin d’année 2014 leur cinquième album « Classics ». Des chansons aux accents « old school », tout comme le style vestimentaire de l’actrice !

Un look aux influences 60’s

Dans la série comme dans la vraie vie, Zooey Deschanel opte pour un look preppy avec jupes et robes vintages. Son look, toujours très féminin, s’inspire des années 60. L’actrice porte ici une robe à pois: l’imprimé est certes classique mais toujours très tendance. Il était présent dans les défilés printemps-été 2015 chez Marc by Marc Jacobs ou encore chez Dolce & Gabbana, cette saison on le préfèrera en noir et blanc pour un look plus sobre. Autre tenue souvent vu sur la star, les jupes plissées taille haute, qu’elle assortit ici à un t-shirt blanc et une ceinture large pour marquer sa taille très fine. Un peu fraîche pour la saison, on recommande de porter cette tenue avec un gros gilet en laine pour plus de confort. L’astuce de la star de New Girl : combiner collants et escarpins noirs pour affiner les jambes et élancer la silhouette.

21 janvier, Gallianne Chateaux

© Mario Testino
LIEU FAVORI

Berlin, capitale de la mode

C’est nouveau la semaine de la mode dans la capitale allemande. Que se passe-t-il en dehors des grandes salons, foires, soirées sélectives et défilés des marques comme Kaviar Gauche, Kilian Kerner ? Nous vous le dévoilons ici.

Les podiums ne sont plus réservés aux marques de luxe, de jeunes créateurs très prometteurs comme Bobby Kolade et William Fan font désormais leurs débuts. De plus pour la première fois à Berlin, le travail du photographe Mario Testino va pouvoir être vu. L’exposition "In Your Face" retracera l’ensemble du travail du maître de la photo (scènes provocantes inclus) et aura lieu dans le Forum Culture sur la Postdamer Platz à partir du 20 janvier.

Au même moment se tiendra au musée The Kennedys une exposition composée de photos et vêtements vintages, et destinée à montrer le sens du style et souligner l’influence de la famille Kennedy, icônes de mode intemporelles.

Vous souhaitez encore plus d’inspirations mode ? Le livre « Mode Metropole Berlin », paru aux éditions L&H, met en lumière le développement de Berlin et donne un aperçu du style de la ville. Plus concrètement l’évènement Hotspot à la Brandenburger Tor et le Seek, salon de mode qui regroupe plus de 200 marques à Arena au bord de la Spree, sont de bons exemples de lieux représentatifs de la ville.

Pour cette semaine de la mode, nous vous recommandons le restaurant Crackers (Friedrichstraße).

19 janvier, Ulrike Stolpe

© Getty Images
Dresscode

Girls - ‘We’re the ladies’

Le moment tant attendu de tous les fans de Girls, série de filles à succès et controversé, est enfin arrivé : le première épisode de la saison 4 a été diffusé le week-end dernier. Dans cette série, les filles adoptent leurs propres styles, qui correspondent chacun à leurs modes de vie et à leurs caractères. Découvrez le décryptage des looks de vos héroïnes préférées par nos experts :

Hannah Horvath

Hannah maîtrise le mélange de couleurs et d’imprimés comme personne d’autre. A l’écran comme dans la vrai vie, l’actrice opte pour des silhouettes toujours féminines, avec des robes, des imprimés, et combinaisons amusantes mais aussi des tenues plus simples : jeans slim taille hautes, chemisiers couleur pastel et ballerines confortables. Son credo style? Portez des vêtements dans lesquels elle se sent à l'aise.

Marnie Michaels

La meilleure amie de Hannah, Marnie a toujours été habillée de manière très modeste en partie dû à son travail dans une galerie. Elle reste plus discrète et préfère opter pour des classiques aux couleurs plutôt neutres : ballerines, jeans skinny, chemisiers soignées, jupes crayons, trenchs, escarpins, et accessoires. Son conseil ? Investir dans les basiques.

Jessa Johansson

Jessa a quant à elle un style plus fort, voir excentrique. Ses vêtements et accessoires de seconde main qu'elle a vraisemblablement acquis au cours de ses nombreux voyages, rendent ses tenues uniques. Son vestiaire aux influences bohème-chic se compose de robes longues, tuniques et combinaisons, pantalons palazzo, foulards, chapeaux, et de nombreux bijoux qu’elle aime superposer. Son astuce pour un look unique : jouer avec les structures.

Shoshanna Shapiro

Shoshanna dit Shosh vit pour les potins et aime s’habiller comme Carrie Bradshaw de Sex & the City. Son personnage de jeune fille vive et dynamique se reflète dans les vêtements qu'elle porte : beaucoup de paillettes, des clous, des tenues très colorées et toujours dans des teintes très féminines (rose et violet) ainsi que de grands accessoires et sacs imposants. En soirée, elle aime être chic et porte souvent des robes élégantes qu’elle assortit avec des escarpins nude. Lorsqu’elle est chez elle, Shosh aime être à l’aise dans une tenue confortable mais toujours très girly comme un jogging de couleur rose. Son Must-Have : le headband original.

Le second épisode de la quatrième saison sera diffusé ce dimanche sur la chaîne HBO. Nous sommes déjà impatientes de le voir !

16 janvier, Elseline Tolhoek

Plus de photos

© Getty Images; Stefan Heinrichs
Top 3

Les modèles du moment

La semaine prochaine, Berlin ouvre la danse de la semaine de la mode : Stockholm, Copenhague suivis des défilés de Haute Couture à Paris. Avant de nous consacrer aux nouvelles tendances de la saison et aux robes de rêves, jetons un œil sur de nouveaux mannequins qui rendent ces défilés inimitables. Trois noms à retenir :

Julia Nobis

Avec son visage pâle et cette silhouette efflanquée, l’Australienne de 21 ans n’est pas ce que l’on appelle une beauté classique. Et c’est exactement ce qui fascine les designers. La saison dernière, elle a défilé pour plus de 34 shows et posé pour la couverture du numéro de Septembre du Vogue Italie (le plus important de l’année). On peut désormais la voir dans la campagne printemps-été de Dior - de « Down under » right to the Top !

Mica Arganaraz

Avec des caractéristiques bien spécifiques et une frange stricte, l’Argentine enflamme les podiums de Chanel à Valentino. En dehors de cela, son look de garçonne à l’allure super décontractée fait fureur. Sa pièce maîtresse : des chaussures plates pour courir de casting en casting. Après avoir fait la campagne automne-hiver de Prada, elle pose maintenant pour Givenchy.

Larissa Hofmann

Elle incarne la Blanche-Neige moderne : la saison dernière, l’Allemande de 22 ans a défilé pour plus de 45 shows. Sa grâce particulière la destine à des looks glamours, comme ceux d’Oscar de la Renta, et notre magazine en donne la preuve.

15 janvier, Ulrike Stolpe